DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

etudes

Image personnelle en ligne, quand les ados étalent leur vie sur Internet : une étude Trend Micro - 9 février 2010

Image personnelle en ligne, quand les ados étalent leur vie sur Internet : une étude Trend Micro - 9 février 2010

A l'occasion du Safer Internet Day 2010, Trend Micro a demandé à l'institut Opinion Matters de réaliser une étude parents/enfants* sur la manière dont les jeunes gèrent leur image sur Internet et comment leurs parents l'appréhendent .

Les points à retenir :

  • Informations personnelles en ligne : « Faites ce que je dis, pas ce que je fais… »…

Les principales informations partagées par les jeunes sur le web sont  :

- adresse email : 67,5 %,

- photos : 43,7 %,

- amis : 34,7 %,

- adresse postale : 23,6 %.

Les filles semblent partager volontiers des informations qui touchent à leur vie privée (photos, amis), en revanche, les garçons publient davantage des informations d’ordre pratique (adresses email et postale). On observe cependant des similitudes dans leurs usages.

Plus ils grandissent, plus ils partagent d'informations personnelles. En effet, entre 10 et 16 ans, la proportion de mise en ligne de photos progresse de 382 %,l e partage de l’adresse email de 173 %) et enfin, réseaux sociaux obligent, la mise à jour de leurs statuts en temps réel explose : + 514 %.

Quant aux parents, ils n’hésitent pas non plus à mettre en ligne des informations personnelles :

-adresse email : 91,8 %,

-date d’anniversaire : 85,7 %,

-adresse postale : 74,7 %,

-photos : 51,3 %,

-informations bancaires : 51,3 %.

(Suivent également : statut : 48,5 %, amis : 42,5 %, CV : 33,5 %.)

Des deux parents, ce sont les mères qui mettent le plus d’informations personnelles en ligne, les pères partageant plus volontiers des informations liées à leur carrière.

 

  • Lieu de connexion : les téléphones mobiles supplantent l’école chez les ados

Les enfants suivent la tendance générale en se connectant principalement depuis leur domicile (99,2 %) ou bien à l’école (13,6 %). Contrairement aux plus jeunes , les adolescents privilégient la connexion via leur téléphone mobile (13,5 %), et le PC de leurs amis (15,4 % des 15 ans, 3,5 % des 16 ans), quand ils ne surfent pas à domicile.

De leur côté, les parents se connectent massivement de chez eux (99,4 %), ainsi qu’au bureau (32,3 %).

Cependant, on observe une différence de pratique notable enrte les pères et les mères : les premiers se connectent à 15,6% depuis le téléphone mobile, contre seulement 6,8 % des mères.

 

  • Pourvu qu’ils ne l’apprennent pas…

Seulement 27% des adolescents déclarent ne pas mettre en ligne d’informations que leurs parents ne souhaiteraient pas voir, alorsque 74.4 % des enfants de 10 ans respectent cette règle.

Les adolescents redoutent que leurs parents accèdent à des informations liées à leur vie personnelle (notamment le filles) : pensées sentimentales (27 %), chats privés (21 %), histoires personnelles (26 %). 

Par ailleurs, à 16 ans, les photos (notamment d’amis non connus des parents) se hissent à la 1ère position des informations qu’ils ne souhaitent pas que leurs parents voient (45,9 % d’entre eux sont concernés).

50, a % des parents affirme n’avoir jamais mis en ligne d’informations auxquelles ils ne souhaiteraient pas que leurs enfants aient accès et redoutent que leur progéniture puissent découvrir leurs coordonnées bancaires en ligne (23,8 %), leurs conversations privées (22,4 %), leurs échanges sur leur vie amoureuse (21,5 %) ou leurs conversations relatives à leurs enfants (18,6 %).

Si les mères craignent que leurs enfants aient connaissance de leurs conversations, pour les pères ce sont plutôt les photos qui sont sources d’inquiétude.

 

  • Infos personnelles en ligne : mais où trouver conseil ?

La majorité des enfants de moins de 15 ans s'adressent à leurs parents (67 %) ou de leurs amis (44 %) sur ce qu’il est sûr ou non de mettre en ligne. E

Quant aux plus de 15 ans, ils privilégient leurs amis (61,5 % des 15 ans et 56,8 % des 16 ans), puis le web (16,2 %) pour se renseigner.

Pour plus d’un parent sur trois, Internet est justement l’une des principales sources de conseils (38,4 %), leurs amis également (31,4 %) ainsi que le bouche à oreille (21,7 %). Les mères se fient également au bouche-à-oreille (à 24,4 %) contre 16,7 % des hommes. Les pères, quant à eux, vont plus volontiers demander conseil à leurs collègues (18,8 % contre 13,8 % des femmes).

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les parents d’enfants de 15 ans sont 15 % à demander conseil à leurs propres enfants ...

21 % de parents avouent même ne pas savoir où s’informer : une proportion qui atteint même les 27 % pour les parents d’enfants de 10 ans…

 

  • Des enfants mieux informés que leurs parents ?

Plus de la moitié des enfants (64,5 %) estime que leurs parents doivent leur faire confiance vis-à-vis d’Internet et pensent savoir ce qu’ils peuvent mettre en ligne ou non (43 %). Cela va en s’accentuant à mesure qu’ils grandissent : 59,5 % des 16 ans estiment être conscients des informations qu’il est risqué de partager sur Internet.

A l’image de leurs enfants, la plupart des parents déclare savoir ce qu’ils peuvent mettre en ligne (54,6 %), en particulier les mères (56 %) et les parents d’adolescents de plus de 16 ans (60,2 %).

Fait notable : près d’un tiers des enfants (32 %) et 1 père sur 3 (36,6 %) pensent pouvoir surfer de manière anonyme.

 

  • Image sur Internet, des parents moins curieux que leur progéniture…

85,6 % des enfants n’ont jamais cherché à savoir ce qu’il y avait en ligne sur eux. En revanche, on observe un intérêt croissant avec l’âge pour les informations qui se rapportent à leurs parents : en effet, 16,2 % des 16 ans révèlent avoir déjà fait des recherches sur leurs parents (contre 5,1 % pour les 10 ans), mais n’ont pas trouvé d’informations qu’ils ne connaissent déjà.

A l'inverse, la majorité des parents (70,5 %) disent n’avoir jamais fait de recherches sur eux-mêmes ou sur leurs enfants. 15 % des parents ont cherché ce qui se rapportait à leurs enfants, mais n’ont en réalité rien appris qu’ils ne connaissaient déjà !

 

* A propos de l'étude :

L’étude a été conduite entre le 26 janvier et le 2 février 2010 auprès d’un échantillon représentatif de 526 parents dont les enfants ont entre 10 et 16 ans et de 500 enfants âgés de 10 à 16. Le sondage a été mené sur Internet.

Voir les autres questions de la catégorie: 
BOITE A OUTILS - Etudes
Modifié le 16/03/2010
Syndiquer le contenu