Safer Internet Day
DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

USAGES - Surf

USAGES - Surf

Internet, c’est le monde à portée de clics. Riche, amusant, instructif, ce réseau dont les bénéfices ne sont plus à démontrer n’est pas pour autant sans danger. Si des outils logiciels existent pour protéger les enfants, ils ne sauraient être 100% fiables. La prévention réside donc avant tout dans une éducation critique à ce nouveau média et dans le respect de règles de base, qu’il ne faut pas hésiter à répéter.
Bien surfer, ça s’apprend d’abord en famille !

Questions: 

Comment les guider vers les bons contenus ?

Comment les guider vers les bons contenus ?

Un enfant connait en moyenne 5 sites web ! Quand on pense aux milliards de contenus sur le Net, l'horizon numérique des jeunes est finalement assez étroit, très concentré sur quelques sites web: leur réseau social, leur chaine de vidéos, leur plateforme de jeux préférée, Wikipédia...
Comment leur donner tout de suite les bons réflexes pour ouvrir leur horizon sur le web et s'assurer que les contenus qu'ils consultent sont adaptés à leur âge et leurs intérêts ? Quelques conseils pratiques.

Quand on entre constamment sur le web via le même moteur de recherche et que l'on saisit toujours les mêmes mots clés, il ne faut pas s'étonner de tomber toujours sur les même sites !

Google est un moteur de recherche très performant mais n'est pas la porte d'entrée idéale des enfants sur le web

  • - C'est une page vide, elle ne propose pas de contenus : c'est à l'enfant de saisir ses mots clés pour y accéder
  • - Les contenus ne sont pas triés en fonction de l'âge des utilisateurs : les enfants peuvent ne pas les comprendre
  • - Il donne beaucoup de réponses : quand on obtient 5 millions de réponses à une recherche pour un exposé, il y a de quoi se décourager !
  • - On peut facilement tomber sur des contenus préjudiciables (sexuels, violents...) sans même les avoir cherché
  • - La fonctionnalité de recherche instantanée tend à amener vers des sites pour adulte (les plus fréquemment consultés)

Quand on emmène son enfant à la bibliothèque, on l'emmène rarement au rayon adulte. Pour la recherche en ligne, c'est un peu pareil !
 

Quelques conseils pour aider les enfants à trouver des sites web en toute sécurité : 
 

  • - Pour les plus petits, il existe des navigateurs adaptés aux enfants avec des contenus limités comme Potati, Kidoz, Kidzui, etc : ces navigateurs s'installent  sur votre ordinateur comme Internet Explorer, Firefox, Safari ou Chrome. Les enfants surfent à l'intérieur du navigateur, parmi une sélection de contenus et ne peuvent pas quitter l'interface. La navigation et l'ordinateur sont donc sécurisé et les contenus adaptés à leur âge. Seul bémol : certains sites ou jeux sélectionnés peuvent comporter des publicités ou liens externes...
     
  • - A partir de 7-8 ans, proposez-leur des portails ou annuaires pour la jeunesse comme Qwant Junior, les Pages juniors, Webjunior ou Kidadoweb : ces sites ont de nombreux atouts :
    • > Ils sélectionnent des sites pour leur pertinence et leur adaptation à un public jeunesse et sont rangés par catégories. Ainsi l'enfant peut les utiliser pour des recherches scolaires et éviter de se perdre dans des milliers de réponses pas toujours adaptées à son niveau de lecture et de compréhension.
    • > Finie la page vide : ces sites accueillent les enfants avec des rubriques correspondant à leurs centres d'intérêt et à l'actualité : idéal pour faire des découvertes !
    • > Ces sites proposent de nombreuses informations complémentaires pour se répérer dans les contenus : copie d'écrans, notes, résumés, âge ciblé, avis d'utilisateurs... 
    • > Un moteur de recherche comme Qwant Junior garantit une navigation sans tracking ni publicités en excluant les contenus à caractère violent et choquant.
  • - A partir de 10 ans, proposez leur des moteurs de recherches jeunesse comme Babygo ou Xooloo : ces sites disposent d'un filtre qui évitent aux enfants de tomber sur des contenus préjudiciable.
     
  • - Pour les préados et ados qui utilisent Google, il est possible d'optimiser et de sécuriser leur recherche
    • > Activez le filtre SafeSearch dans les paramètres : vous éviterez ainsi à vos enfants de tomber sur des sites à caractère sexuel ou violent.
    • > Accompagnez vos enfants dans leurs recherches : apprenez-leur à délimiter leur champs de recherche, sélectionner des mots clés plutôt que saisir la question qu'ils ont dans la tête... Ils obtiendront des réponses moins nombreuses et plus pertinentes !
    • > Utilisez les options de recherche avancée : les champs proposés sont bien pratiques pour délimiter sa recherche et traduire sa demande en un langage compréhensible pour le moteur.
  • - Wikipedia, l'encyclopédie collaborative, est le site préféré des enfants et des ados pour leurs recherches scolaires mais là aussi, quelques précautions sont utiles :
    • > Tous les sujets ne sont pas aussi bien renseignés : il sera utile de valider, croiser les informations pour s'assurer qu'elles sont complètes
    • > Tout n'est pas vrai sur Internet et sur Wikipedia non plus : même si l'autorégulation assure une vérification permanente des contenus, des petits malins adorent y glisser des informations erronées. 
    • > Tous les jeunes font leurs recherches et leurs exposés sur ce site : les enseignants le connaissent pas coeur et reconnaitront tout de suite le copier-coller.
    • > Pour les moins de 13 ans, préférez le site Vikidia ou Wikimini , des encyclopédies participatives adaptées à leur âge et plus centrées sur des thématiques scolaires.

 

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Les 3-7 ans
Modifié le 22/02/2016

Mon enfant joue sur le web, quels sont les points d'attention ?

Mon enfant joue sur le web, quels sont les points d'attention ?

Le jeu est souvent la première activité pratiquée par les enfants sur le web. Des jeux, il y en a de toutes sortes. Des formidables. Et puis les autres : faute de règlementation, les univers enfantins et colorés des portails de jeux cachent parfois des contenus totalement inadaptés aux enfants. Soyez vigileants.

Ils ont le nom d'un site pour enfant, le design et les couleurs d'un site pour enfants mais, côté contenu, tout n'est pas toujours pour les enfants. De quoi s'agit-il il ? Des portails de jeux ! Méfiez-vous,  certains proposent des liens qui peuvent choquer ou effrayer les plus jeunes.
 
De quoi parle-t-on ?
Des sites qui rassemblent des jeux et des activités classées par catégories (éveil, aventure, adresse, logique...)
 
A quoi faut-il faire attention ? 

  • - Les portails de jeux rassemblent souvent des jeux de toutes catégories et pour tout public. A côté de rubriques intitulées Eveil, Coloriage, Maquillage ou Poupées se trouvent parfois des entrées beaucoup moins enfantines comme Gore, Guerre, Peur ou Sexe. Et les rubriques "Pour enfants" se trouvent souvent juste à côté de celles "Pour adultes" qui mènent à des contenus pornographiques.
  • - Une recherche avec des mots clés très enfantins comme "éveil, coloriage, maquillage, déguisement, princesse..." peuvent mener à ce type de portail
  • - Les jeux ne sont pas classés par âge ou compétences. Assurez-vous que les activités proposées sont adaptées aux capacités de votre enfant.
  • - Ces sites sont envahis de publicités et la règlementation n'est pas la même qu'à la télévision. Une publicité effrayante (pour un film ou un jeu pour adultes) ou inadaptée (site de pari ou de jeux d'argent) peut tout à fait apparaître à côté d'un coloriage pour enfants.

     

Comment s'en protéger ?
 

  • - Un contrôle parental empêchera l'accès aux portails de jeux qui contiennent des contenus préjudiciables pour les enfants
  • -  Si vous êtes avec votre enfgant, vous pouvez alors sélectionner des jeux ou des rubriques de ces sites adaptés
  • - Un bloqueur de publicité permettra à votre enfant de jouer sans être dérangé ou choqué
  • - Et, c'est la base, quelques discussions, explications et moments passés ensemble aideront votre enfant à comprendre ce que sont les différents sites, et à ne pas cliquer n'importe où.
Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Les 3-7 ans
Modifié le 02/10/2014

Navigateurs et vie privée, quels outils utiliser pour surfer en toute sécurité ?

Navigateurs et vie privée, quels outils utiliser pour surfer en toute sécurité ?

Le temps est désormais loin où Internet Explorer faisait l'unanimité avec ses 95% de part du marché. Aujourd'hui, selon une étude Médiamétrie publiée en Juillet 2011, le navigateur de Microsoft reste numéro 1 mais est en recul avec 44,4% de visites soit une perte de 5,6 points en l'espace de 6 mois. Avec ses 29,6% de part de marché, Mozilla Firefox se situe à la deuxième place. Google Chrome progresse de son côté très vite : selon une toute nouvelle étude publiée en sept 2011, en moins de 3 ans il s'est hissé à la 3ème place avec 16,1%, augmentant la part de ses visites de 3,6% en 1 an. Safari arrive en 4ème place et poursuit également sa progression pour atteindre 8,3% en juin 2011 soit une augmentation de 1,3 point en six mois.

Le phénomène marquant de ces deux dernières années, qui ont donc vu les navigateurs les plus célèbres perdre de la vitesse, s'explique notamment par la montée des principaux navigateurs utilisés sur les smartphones et tablettes, à savoir Google Chrome (sur Android) et Safari (sur Apple).

La montée de Google Chrome :

En septembre 2008, Google crée la surprise générale en annonçant l'arrivée de son propre navigateur dont le but est de « repenser le navigateur » afin de proposer un logiciel open source visant aussi bien les pages web que les applications en ligne. Progressivement, Google Chrome se fait une place aux côté d'Internet Explorer et de Firefox et s'impose avec la version 4 lancée en janvier 2010.
La clé du succès ?
Outre le fait de proposer des extensions qui ne nécessitent aucun redémarrage du logiciel et des versions pour Mac et Linux, Google Chrome enchaîne les nouvelles versions toutes les 6 semaines. La concurrence peine à suivre la cadence et finit par se faire distancer. La version 9 d'internet Explorer n'est lancée qu'en fin d'année 2010 et Firefox 4 est prévue pour mars 2011, quelques jours après Chrome 10.


Quelle différence entre les navigateurs côté sécurité ?

Niveau fonctionnalités, Internet Explorer, Firefox et Chrome disposent tous d'onglets, de bloqueurs de pop-up, d'une recherche intégrée, d'un système de récupération des données en cas de plantage et d'un système de filtre.
Chacun possède ses avantages et ses inconvénients, dont voici les principaux.

Internet Explorer possède une bonne intégration avec les applications et les plates-formes Microsoft, il permet une installation des mises à jour fréquentes et fonctionne très bien pour ceux ayant besoin de contrôler et d'administrer de manière centralisée le navigateur. Firefox quant à lui mise d'avantage sur son développement communautaire, sa grande extensibilité et est personnalisable à 100%. Il est très utile pour ceux qui ont besoin d'un navigateur extensible. Enfin, Google Chrome a l'avantage d'être rapide, compatible avec les autres navigateurs et de proposer des innovations constantes. Il s'adapte aux utilisateurs qui ont besoin d'un navigateur performant.

Côté inconvénients, Internet Explorer innove peu et met du temps avant de livrer des mises à jour fonctionnelles ; les extensions de Firefox alourdissent et vulnérabilisent le navigateur ; si les mises à jours vous agacent, Chrome n'est pas fait pour vous, de plus, le navigateur ayant l'inconvénient d'autoriser les installations sauvages.
Rapidité, esthétisme, fonctionnalités... les afficionados du navigateur X ne seront jamais à court d'arguments pour critiquer les navigateurs Y ou Z. La seule chose sur laquelle tout le monde devrait être d'accord, c'est qu'il faut absolument utiliser un navigateur récent car ce sont les dernières générations qui disposent des mécanismes de sécurité les plus efficaces pour contrer les (trop nombreuses) menaces venant du Web.

Quelques conseils de sécurité

Avant toute chose il faut être vigilent : afin de ne pas vous laisser piéger, il est utile dans un premier temps d'aller vérifier les paramètres de sécurité de votre navigateur.
Les sites sécurisés. En matière de sécurité il vaut toujours mieux d'utiliser les navigateurs les plus récents. Aujourd'hui, Internet Explorer, Firefox, Opéra et Chrome proposent de vérifier pour vous l'authenticité des sites visités par un système de filtres anti-phishing (anti-hameçonnage). Ilscomparent le site à une base de données répertoriant des sites piégés et bloquent l'ouverture de la page s'il en fait partie.
Et la protection de la vie privée ?
Selon une enquête publiée par la Commission européenne en juin 2011 sur les attitudes des citoyens européens à l'égard de la protection des données personnelles et de l'identité électronique, ¾ des Européens acceptent que la divulgation de données personnelles soit désormais chose commune.
Ils restent néanmoins inquiets pour le respect de leur vie privée, surtout concernant l'usage de ces données par les entreprises (43%), les moteurs de recherche et les réseaux sociaux (44%).

62 % des citoyens dévoilent le minimum d'informations requises afin de protéger leur identité, seulement 4 utilisateurs sur 10 utilisent le système anti-spam et 23% pensent à modifier les paramètres de sécurité de leur navigateur.

Pourtant, la plupart des navigateurs proposent des réglages des paramètres de la vie privée. On peut en général configurer les modes d'affichages des historiques, décider ou non d'accepter des cookies, effacer ou non ses traces après navigation, paramétrer la mémorisation de ses mots de passe, sécuriser l'accès à des sites suspects, etc...

Quelques conseils :
- Pensez à personnaliser vos paramètres après chaque mise à jour. Lorsque vous effectuez une mise à jour, vous restaurez votre navigateur tel qu'il était lors de sa première installation. Lorsque vous supprimez vos paramètres personnels, certaines pages Web peuvent en être affectées si elles utilisent les cookies, les données de formulaires, les mots de passe ou les modules complémentaires de navigateur Web préalablement installés.
- Vérifiez les paramètres suivants : la mémoire cache, les cookies, l'historique de navigation et les fichiers temporaires. L'établissement des informations concernant votre vie privée et vos données personnelles peuvent être régulées dans les paramètres permettant de déterminer la façon dont est traitée l'information récoltée lorsque vous naviguez.
- Gérez la rubrique « Historique » c'est-à-dire la liste de tous les sites Internet que vous avez visités depuis que vous avez commencé à utiliser le programme. En désactivant les fonctions suivantes, vous ne laisserez aucune trace des adresses Internet que vous avez visitées à partir de cet ordinateur.
- Pensez à vérifier les cookies : vous pouvez choisir d'autoriser ou non le téléchargement de cookies. Les cookies permettent d'authentifier et de contrôler vos activités sur internet. Si certain sont nécessaires pour accéder à des sites, d'autre sont conçus avec des intentions malveillantes. - Effacer toutes les informations personnelles lorsque vous avez fini de naviguer sur Internet, surtout si vous utilisez un ordinateur public.

 

 

 

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Surf
Modifié le 12/09/2011

Comment remplir un formulaire en ligne ?

Comment remplir un formulaire en ligne ?

Internet est devenu le premier média des adolescents et est utilisé de plus en plus massivement par les enfants de plus en plus jeunes. Les jeunes internautes sont particulièrement friands des jeux concours aux lots alléchants, qui permettent aux marques de récupérer des données personnelles pour effectuer un marketing ciblé : le "teen-marketing".


Qu’il s’agisse de participer à ces jeux, d’intervenir sur des sites collaboratifs pour laisser des commentaires, de s’inscrire à une newsletter ou autre, les jeunes sont sollicités pour remplir de nombreux formulaires en ligne. Ce qui peut poser question en terme de protection des données personnelles, et du risque de se retrouver envahi de courriers électroniques non sollicités. D'autant que l'on constate que, pour de nombreux adolescents, la mise sur la place publique de leurs informations personnelles "c'est quoi le problème?"


Conseils clés :

• Expliquer à l’enfant que ses informations personnelles ont une vraie valeur, et méritent d’être protégées
• Se poser systématiquement la question des utilisations qui pourraient être faites par le site des données renseignées dans le formulaire, en prenant notamment en compte la nature de l’organisme/société/insitution à laquelle elles sont transmises
• Saisir uniquement les champs obligatoires (indiqués par des astérisques)
• Etre attentif aux cases (à cocher ou à décocher) qui autorisent le site à transmettre les informations soumises à d’autres partenaires commerciaux
• Créer une adresse électronique ‘’poubelle’’ qui ne servira qu’à ces inscriptions, et sera distincte de l’adresse personnelle qui sert au quotidien. Ceci pour éviter que l’adresse usuelle ne soit polluée par des spams
• Etre conscient que les informations personnelles entrées sur ce type de formulaire sont susceptibles de servir au "teen marketing"

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Surf
Modifié le 07/02/2009

Comment installer le contrôle parental sur un ordinateur, où le télécharger ?

Comment installer le contrôle parental sur un ordinateur, où le télécharger ?

Si la grande majorité des parents connaissent l’existence de logiciels de contrôle parental, et leur capacité à éviter l'accès à de nombreux sites non adaptés aux jeunes ils n’étaient que 37% en 2007 à l’avoir installé. Or ces logiciels de contrôle parental sont disponibles gratuitement auprès de tous les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI)et ne sont pas compliqués à installer. Des logiciels payants sont également commercialisés qui proposent en général des fonctionnalités supplémentaires. Les guides d’utilisation accompagnant ces outils permet en général une mise en place fonctionnelle en moins de 30 minutes.


Quant à l’efficacité des diverses solutions proposées, elle fait l’objet de plusieurs test, dont Filtra  et ceux de la Commission européenne. Les performances des différentes solutions variant de façon importante au fil des mois, il est intéressant de se rapporter régulièrement à ces tests pour faire le point sur la solution installée sur l'ordinateur de son enfant. 


Conseils clés :

Les logiciels gratuits sont à télécharger directement sur le site du fournisseur d’accès

Il est tout à fait possible d’utiliser le logiciel de contrôle parental d’un fournisseur d’accès qui n’est pas celui auquel on est abonn. Ou d'autres systèmes gratuits ou payants disponibles ailleurs.

Aucun logiciel de contrôle parental n’est 100% fiable. Certains le sont plus que d’autres, sur certains points ou sur d’autres. Consultez donc les tests publiés régulièrement. En tenant à l’esprit que ces logiciels évoluent très rapidement.

On dit tout et son contraire du contrôle parental du point de vue confort d’usage et efficacité: l'installer uniquement sur les sessions des enfants, configurer chaque session en fonction des beoins de l'enfant et le tester en corrigeant ses réglages selon ses propres critères reste le meilleur moyen de se faire une idée.

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Surf
Modifié le 26/10/2011

Qu’est ce que le contrôle parental ? Comment ça marche ?

Qu’est ce que le contrôle parental ? Comment ça marche ?

Le contrôle parental est un logiciel qui limite les risques, pour les enfants, de se trouver confrontés à des contenus qui ne leur sont pas destinés et qui propose des outils pour gérer l’utilisation d’Internet par les enfants. Tous les fournisseurs d’accès à Internet mettent à disposition de leurs abonnés, gratuitement, de tels logiciels, que l’on peut télécharger sur leurs sites. Des versions payantes sont également commercialisées.


Pour restreindre l’accès à certains sites, il existe 3 types de listes permettant de définir les critères de restriction d’accès, correspondant à différentes stratégies de protection.
1) Liste de mots clés : cette liste bloque l’accès aux sites contenants ces mots dans les urls ou dans les pages du site.
2) Liste noire : c'est une liste de sites interdits, généralement mise à jour à chaque connexion par le logiciel mais qui n’est pas exhaustive. Tous les sites mentionnés dans cette liste sont bloqués par le logiciel l’utilisant.
3) Liste blanche : c’est celle des sites autorisés par le logiciel (il est à tout moment possible d’ajouter et supprimer des sites dans cette liste). Tous les sites qui ne figurent pas dans la liste blanche seront bloqués par le logiciel. La liste blanche est une solution sûre mais très restrictive : c’est sans doute la meilleure pour des enfants en bas age, moins pour des plus grands qui ont besoin de pouvoir naviguer librement pour faire des recherches, que ce soit pour le collège ou pour leurs loisirs.

Le logiciel de contrôle parental peut aussi :
• Réglementer les horaires de connexion selon des plages horaires définies par les parents
• Empêcher la saisie d’informations personnelles (la fiche d’identité permet de modifier automatiquement certaines données si l’enfant tentait de les rentrer dans un formulaire par exemple)
• Bloquer l’accès à certaines applications
• Limiter l'accès à des jeux ou à d'autres logiciels
• Consulter l’historique des sites visités (en activant l’option « sites visités »)

Compte tenu de ses multiples fonctions, il est important de bien paramétrer le logiciel de contrôle parental, afin que son utilisation soit adaptée à l’âge et la maturité de l’enfant, et au mode d’éducation des parents. Il faut aussi prendre en compte, lorsque l'on choisit son mot de passe, qu'il se pourrait que certains jeunes cherchent à le deviner...


Conseils clés :
• Installer le contrôle parental dans avec l’enfant et l’informer sur l’intérêt de ce logiciel pour ne pas susciter la frustration et l’envie de transgresser les règles.
• Définir les objectifs de l’installation de ce logiciel. A qui s’adresse t’il ? A quoi va-t-il servir ?
• Paramétrer le logiciel pour opérer des choix en fonction de l’âge de l’enfant et de sa maturité à surfer seul.
• Etre conscient qu’il n’est pas infaillible et que sans éducation et une relation de confiance, il est insuffisant
• Contacter le fournisseur d’accès ou (le vendeur du logiciel s’il est payant) en cas de souci d’installation

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Surf
Modifié le 07/02/2009

Que faire face aux images choquantes qui circulent sur Internet ?

Que faire face aux images choquantes qui circulent sur Internet ?

Face aux images qui peuvent choquer les jeunes - qu'elles soient illégales ou non - circulant sur Internet, s’il existe des solutions logicielles qui permettent de limiter les dangers d’exposition, aucune n’est 100% sure. Il est donc essentiel de développer chez les enfants à la fois de bons réflexes pour les éviter et une conscience des risques existants, afin de pouvoir mieux réagir au cas où.

Télévision, magazines, radio, web, les enfants sont régulièrement exposés à des contenus qu'ils n'ont pas envie de voir.Combien ? Les chiffres divergent de façon importante selon les études. Selon celle de la London School of Economics réalisée en 2011, en France 23% des enfants de 9 à 16 ans sont exposés à des contenus sexuels ou pornographiques au moins une fois par an – internet étant devenu une source de pornographie aussi fréquente que la télévision, les films ou les vidéos. En ce qui concerne uniquement Internet, cette exposition est de 14% pour les 9-16 ans et de 9% pour les 9-10 ans

22% des 9-16 ans disent avoir été choqués par des images de tout type (violentes, effrayantes, sexuelles) qu'ils ont vu sur Internet, sans demander à les voir.

Ces quelques chiffres montrent, s'il en est encore besoin, qu'on ne peut pas utiliser l'ordinateur ou la tablle  comme un baby-sitter gratuit et qi'il est nécessaire de les accompagner, de ne pas laisser de trop jeunes enfants  surfer seuls et de bien les prévenir que sur Internet comme ailleurs, on peut avoir parfois des surprises.

Conseils clés :
• Installer le contrôle parental et le paramétrer en fonction de l‘âge de votre enfant et de vos critères d’éducation. Eviter les codes d'accès de type 0000 / date de naissance... que les jeunes ont tôt fait de "craquer"

• Se méfier des recherches simples sur des prénoms (Lola) ou noms (calin, poupée, cochon…) pouvant prêter à confusion. Privilégier les recherches détaillées comportant plusieurs termes.

• Régler google sur Safe Search dans les paramétriage

• Installer un bon pare-feu

• Créer une session utilisateur pour chaque utilisateur. Chaque enfant doit avoir le sien.

• Sensibiliser l’enfant au fait qu’il existe sur Internet des images qui ne sont pas faites pour lui, et qu’il n’en est en aucun cas responsable.
• Etablir un climat de confiance pour qu’il vous en parle librement si cela arrivait. Ne pas hésiter à lui demander s’il a été exposé à des images qui lui ont fait peur, l’ont choqué.
• Le guider dans sa navigation, et proposer des sites adaptés à son âge, surtout pour les plus jeunes.  Créer une liste de favoris que vous aurez choisis ensemble, sur lesquels ils pourront nabiguer tranquillement
• Le mettre en garde quant aux sites « interdit aux moins de 18 ans ». S’ils sont ainsi labellisés, il y a des raisons.
• En cas d’image ou de site choquant, dire à l’enfant d’éteindre tout de suite l’écran de l’ordinateur et de vous avertir. Faites un copier coller de l'adresse URL de la page où se trouve le contenu potentiellement illicite, et insérer cette adresse à la page adéquate de notre formulaire (étape 2, http://www.pointdecontact.net/cliquez_signalez )
• En cas de contenu choquant sur un jeu en ligne, s’adressez-vous pour signalement ou réclamation au PEGI à cette adresse : http://www.pegionline.eu/fr/index/id/244/

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Surf
Modifié le 09/07/2013

Votre enfant surfe, quelles précautions prendre ?

Votre enfant surfe, quelles précautions prendre ?

Un enfant qui surfe, cela peut recouvrir des pratiques très diverses comme la navigation-découverte au gré des clic, la préparation d’un exposé, l’aide aux devoirs en ligne, la recherche d’un jeu, d’une personne, d’une adresse ou d’un produit, ou encore la consultation de vidéos ou l’écoute de radios.


Chaque usage requérant une approche éducative spécifique, des sections de ce site abordent spécifiquement la recherche d’information, le téléchargement, les jeux, le chat, les blogs, les réseaux sociaux, et la téléphonie mobile. nous vous invitons à vous y référer.Il n’en reste pas moins qu’il existe des précautions de base qui s’appliquent dans tous les cas, et qu’il convient de garder à l’esprit.


Conseils clés
• Installer et paramétrer le contrôle parental
• Faire en sorte qu’Internet soit un sujet dont on puisse parler en famille comme de tout le reste, et ne devienne pas une chasse gardée des jeunes, quel que soit le niveau informatique des adultes qui les entourent
• Eveiller chez l’enfant l’esprit critique face à ce média particulièrement fascinant : veiller à ce qu’il ne soit pas passif face à l’écran et au flux d’information qu’il reçoit et qu’il émet
• Lui donner des bases techniques et méthodologiques pour s’orienter sur le web
• Lui apprendre à compléter les formulaires en ligne avec précaution, sans donner trop d’informations personnelles.
• Lui dire d’éteindre tout de suite l’écran en cas d’image choquante. Et d’en parler avec un adulte.
• Etre conscient que navigation et publication sur Internet laissent des traces que l’on ne maîtrise pas le plus souvent.
• Signaler tout site ou image (pornographie enfantine, incitation ou provocation à la discrimination, à la violence ou la haine) qui sembleraient illégaux sur www.pointdecontact.net

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Surf
Modifié le 07/02/2009
LIENS
Et aussi sur le site
Et ailleurs sur le net

Point de Contact AFA
Site de signalement des contenus illégaux opéré par l’Association des Fournisseurs d’Accès et de services internet (AFA)

INTERNET- MINEURS
Site officiel du gouvernement permettant de signaler aux autorités judiciaires les sites ou autres services en ligne à caractère pédophile.

Forum des droits sur Internet
Recommandation « Les Enfants du net » - (2) « Pédo-pornographie et pédophilie sur internet »
Publiée le 25 janvier 2005 par le Forum des droits sur l’Internet

Pédagojeux
Site collectif sur les jeux vidéos, incluant des conseils quant aux contenus sensibles dans ceux-ci

CNIL
L’espace junior du site de la Commission Nationale Informatique et Liberté, pour aider les jeunes à protéger leurs données personnelles

E-Enfance / Délégation aux usages de l'Internet
Résultats comparatifs de plusieurs dizaines de logiciels de contrôle parental

Filtra
Tableau comparatif des logiciels de contrôle parental