Safer Internet Day
DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

USAGES - Les 3-7 ans

USAGES - Les 3-7 ans

Ils se mettent aux écrans de plus en plus tôt, alors autant instaurer tout de suite de bonnes habitudes. Pour cela, pas besoin d’être un expert en informatique : la meilleure façon d’aider ses enfants sur Internet, c’est de s’y intéresser et de passer un peu de temps avec eux devant l'écran, surtout au début.

Questions: 

Quelles sont les pratiques numériques des 3-7 ans ?

Quelles sont les pratiques numériques des 3-7 ans ?

Ajourd'hui un foyer français possède en moyenne 6 écrans. Les supports numériques se démocratisent, sont de plus en plus intuitifs et accessibles  aux plus jeunes. Longtemps oubliés des instituts de sondage, les usages numériques des moins de 7 ans sont désormais observés, analysés et révèlent des pratiques régulières et des habitudes déjà bien ancrées ! Petit tour d'horizon de l'univers numérique des 3-7 ans en 2014.

* Plus d'écrans, plus d'exposition

Les écrans se multiplient et les temps d'exposition aussi. Selon la dernière étude Junior Connect 2014, les 1-6 ans passent en moyenne : 

  • 7h20 / semaine à regarder la télévision
  • 3h10/ semaine à surfer sur Internet
  • 2h40 / semaine à jouer à des jeux vidéo

Et comme les ados, ils sont multi-médias : quand ils regardent la télé ils sont aussi 4% à surfer sur Internet et 9% à jouer à des jeux vidéo en même temps !
 

* Sur Internet, les mêmes pratiques que les plus grands !

D'après l'étude Aegis Kids and teens on the web (mars 2012), les 3-6 ans ont désormais les mêmes pratiques que leurs aînés de 7 à 12 ans.
 

Que préfèrent-ils faire sur Internet ?
 

  • 1. Regarder des vidéos : 40% des 3-6 ans déclarent que c’est l’activité qu’ils pratiquent le plus souvent
    Youtube est devenu le site le plus connu des enfants à 3, 7 ou 12 ans !
  • 2. Jouer en ligne : 38% des 3-6 ans jouent sur le web dont 31% seuls
  • 3. Ecouter de la musique en ligne : 29% des 3-6 ans dont 23% seuls
  • 4. Regarder des émissions de TV sur le net : 18% des 3-6 ans
  • 5. Faire des recherches : 15% des 3-6 ans
  • 6. Discuter avec des amis : 13% des 3-6 ans mais accompagnés

5% des 3-6 ans ont un compte Facebook personnel (déclaration des parents). 

 

* Plus souvent seuls devant les écrans

Est-ce la démocratisation des usages ou l'accès facilité au web via les supports mobiles qui rendent les parents moins vigilants ?
Les études révélent que 19,6% des 3-6 ans surfent seuls (soit 7 points de plus en 3 ans) et de plus en plus régulièrement : 

  • - 6% des 3-6 ans surfent tous les jours
  • - 30% surfent plusieurs fois par semaine
     

* Le boom des tablettes et smartphones

L'arrivée des tablettes dans les foyers a considérablement décloisonné l'accès au numérique dans les familles et bouleversé l'usage des écrans.
Fini l'accès au web conditionné à la disponibilité des parents sur l'ordinateur familial et les dessins animés sur la télé du salon !
Le smartphone des parents devient le support de jeux des enfants et la télé se regarde en replay sur la tablette. Les interfaces tactiles facilitent l'accès des 3-7 ans à des contenus qui nécessitaient auparavant l'aide de l'adulte. Les parents inquiets s'extasient désormais de la dextérité de leurs bambins sur ces supports. Ils sont tiraillés entre leurs réticences à trop exposer leurs enfants aux écrans et le potentiel de la tablette tantôt éducative, tantôt nounou.

 

  • - Des familles bien équipées
    Fin 2013, 39,4 % des foyers avec enfants sont équipés de tablettes (+ 7,4 points en 2 ans) et deviennent ainsi la 2e catégorie de foyers les mieux équipés après les CSP+ (Médiamétrie)
     
  • - L'équipement des parents devient celui des enfants
    80% des enfants de 1 à 6 ans utilisent le smartphone ou la tablette de leurs parents (Etude Vtech - Institut des mamans 2012)
     
  • - Un équipement personnel en hausse
    8% des 1-6 ans ont leur tablette personnelle en 2013 (ils étaient 3% en 2012) (Junior Connect 2014)
    La tablette est d'ailleurs arrivée en tête des listes des souhaits des 4-6 ans à Noël 2013.

     

La tablette : des usages numériques diversifiés

La tablette rassemble sur un même support des activités très hétérogènes autrefois réservées à plusieurs supports : télévision, lecteur de musique, consoles de jeux, ordinateur, appareil photo...
 

Que font les moins de 6 ans sur tablette ?(Etude Vtech - Institut des mamans 2012)
 

  • 1. Jeux (74,9%)
  • 2. Regarder des photos (70,6%)
  • 3. Dessins/coloriages (57 ,8%)
  • 4. Regarder des vidéos (52,6%)
  • 5. Ecouter de la musique (49,2%)
  • 6. Prendre des photos (44,5%)
  • 7. Exercices éducatifs (33,6%)
  • 8. Regarder la télévision (17,3%)
  • 9. Livres numériques / ebooks (14,6%)
  • 10. Ecouter la rédio (5,5%)
  • 11. Naviguer sur Internet (5,3%)

Des usages très variés sur un support unique, qui nécessitent pourtant des accompagnements bien spécifiques !

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Les 3-7 ans
Modifié le 02/10/2014

Premiers pas sur Internet : à chaque âge ses usages !

Premiers pas sur Internet : à chaque âge ses usages !

Ca y est, votre enfant commence à aller sur Internet depuis un ordinateur, un téléphone portable connecté, une tablette ou une console de jeux ? C'est le bon moment pour l'aider à prendre un bon départ !

Points d'attention

Il y a un âge pour tout !

  • - Evitez les écrans avant 3 ans, rien d'urgent !
  • - Ce n'est pas parce qu'un tout petit y arrive que c'est bien pour lui. Sélectionnez des activités qui participent à son éveil, qui sont adaptées à ses compétences (cognitives et motrices) et peuvent facilement se limiter dans le temps.
  • - De même "ce qui est interactif" n'est pas forcément mieux. Tout dépend de l'interaction proposée... Cliquer à tout va peut aussi énerver.
  • - Moteur de recherche : avant 10 ans, on privilégie les annuaires et moteurs de recherche jeunesse
  • - Réseaux sociaux : on attend 13 ans.
  • - Téléphone portable : on tient jusqu'au collège ?

Internet bien sûr ! Surtout si...

  • - Les sites, applis et jeux en ligne sont bien sélectionnés.
  • - Des règles sont mises en place tout de suite
  • - En particulier pour éviter qu'Internet ne remplace les autres activités et ne passe avant les devoirs.
  • - Et surtout qu'il reste du temps pour dormir, rêver et - c'est important - s'ennuyer !

Conseils pratiques :

  • - Mettez l'ordinateur et la console de jeux dans une pièce commune.
  • - Ouvrez absolument une session utilisateur pour chaque membre de la famille
  • - Assurez-vous que les mots de passe utilisés sont sécurisés (donc un peu compliqués, associant chiffres/lettres/symboles quand c'est permis)
  • - Apprenez tout de suite à vos enfants à se déconnecter quand ils quittent un site avec compte. Le fermer ne suffit pas !
  • - Accompagnez votre enfant dans ces premiers pas d'internautes et de mobinautes !
  • - Proposez à vos enfants des sites et activités de qualité.
  • - N'hésitez pas à répéter à vos enfants qu'il ne faut pas donner d'informations personnelles en ligne.
  • - Dites-leurs de faire attention s'ils dialoguent avec des gens qu'ils ne connaissent pas ou pas bien. Pas de rendez-vous avec des inconnus.
  • - Pour éviter les publicités ciblées, vérifiez régulièrement les cookies dans les options de votre navigateur. Gardez ceux qui vous permettent de naviguer plus facilement, supprimez tous ceux inutiles.
  • - Installez un anti-virus complet avec pare-feu, cela peut prévenir les intrusions sur l'ordinateur et limiter les "pop-ups.
  • - Pensez au contrôle parental qui évitera l'accès à des contenus préjudiciables.
  • - Donnez l'exemple en tant qu'internaute
  • - Si vous n'êtes pas très à l'aise, des formations Internet existent un peu partout, notamment dans les Espaces Publics Numériques, renseignez-vous !
Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Les 3-7 ans
Modifié le 02/10/2014

Comment les guider vers les bons contenus ?

Comment les guider vers les bons contenus ?

Un enfant connait en moyenne 5 sites web ! Quand on pense aux milliards de contenus sur le Net, l'horizon numérique des jeunes est finalement assez étroit, très concentré sur quelques sites web: leur réseau social, leur chaine de vidéos, leur plateforme de jeux préférée, Wikipédia...
Comment leur donner tout de suite les bons réflexes pour ouvrir leur horizon sur le web et s'assurer que les contenus qu'ils consultent sont adaptés à leur âge et leurs intérêts ? Quelques conseils pratiques.

Quand on entre constamment sur le web via le même moteur de recherche et que l'on saisit toujours les mêmes mots clés, il ne faut pas s'étonner de tomber toujours sur les même sites !

Google est un moteur de recherche très performant mais n'est pas la porte d'entrée idéale des enfants sur le web

  • - C'est une page vide, elle ne propose pas de contenus : c'est à l'enfant de saisir ses mots clés pour y accéder
  • - Les contenus ne sont pas triés en fonction de l'âge des utilisateurs : les enfants peuvent ne pas les comprendre
  • - Il donne beaucoup de réponses : quand on obtient 5 millions de réponses à une recherche pour un exposé, il y a de quoi se décourager !
  • - On peut facilement tomber sur des contenus préjudiciables (sexuels, violents...) sans même les avoir cherché
  • - La fonctionnalité de recherche instantanée tend à amener vers des sites pour adulte (les plus fréquemment consultés)

Quand on emmène son enfant à la bibliothèque, on l'emmène rarement au rayon adulte. Pour la recherche en ligne, c'est un peu pareil !
 

Quelques conseils pour aider les enfants à trouver des sites web en toute sécurité : 
 

  • - Pour les plus petits, il existe des navigateurs adaptés aux enfants avec des contenus limités comme Potati, Kidoz, Kidzui, etc : ces navigateurs s'installent  sur votre ordinateur comme Internet Explorer, Firefox, Safari ou Chrome. Les enfants surfent à l'intérieur du navigateur, parmi une sélection de contenus et ne peuvent pas quitter l'interface. La navigation et l'ordinateur sont donc sécurisé et les contenus adaptés à leur âge. Seul bémol : certains sites ou jeux sélectionnés peuvent comporter des publicités ou liens externes...
     
  • - A partir de 7-8 ans, proposez-leur des portails ou annuaires pour la jeunesse comme Qwant Junior, les Pages juniors, Webjunior ou Kidadoweb : ces sites ont de nombreux atouts :
    • > Ils sélectionnent des sites pour leur pertinence et leur adaptation à un public jeunesse et sont rangés par catégories. Ainsi l'enfant peut les utiliser pour des recherches scolaires et éviter de se perdre dans des milliers de réponses pas toujours adaptées à son niveau de lecture et de compréhension.
    • > Finie la page vide : ces sites accueillent les enfants avec des rubriques correspondant à leurs centres d'intérêt et à l'actualité : idéal pour faire des découvertes !
    • > Ces sites proposent de nombreuses informations complémentaires pour se répérer dans les contenus : copie d'écrans, notes, résumés, âge ciblé, avis d'utilisateurs... 
    • > Un moteur de recherche comme Qwant Junior garantit une navigation sans tracking ni publicités en excluant les contenus à caractère violent et choquant.
  • - A partir de 10 ans, proposez leur des moteurs de recherches jeunesse comme Babygo ou Xooloo : ces sites disposent d'un filtre qui évitent aux enfants de tomber sur des contenus préjudiciable.
     
  • - Pour les préados et ados qui utilisent Google, il est possible d'optimiser et de sécuriser leur recherche
    • > Activez le filtre SafeSearch dans les paramètres : vous éviterez ainsi à vos enfants de tomber sur des sites à caractère sexuel ou violent.
    • > Accompagnez vos enfants dans leurs recherches : apprenez-leur à délimiter leur champs de recherche, sélectionner des mots clés plutôt que saisir la question qu'ils ont dans la tête... Ils obtiendront des réponses moins nombreuses et plus pertinentes !
    • > Utilisez les options de recherche avancée : les champs proposés sont bien pratiques pour délimiter sa recherche et traduire sa demande en un langage compréhensible pour le moteur.
  • - Wikipedia, l'encyclopédie collaborative, est le site préféré des enfants et des ados pour leurs recherches scolaires mais là aussi, quelques précautions sont utiles :
    • > Tous les sujets ne sont pas aussi bien renseignés : il sera utile de valider, croiser les informations pour s'assurer qu'elles sont complètes
    • > Tout n'est pas vrai sur Internet et sur Wikipedia non plus : même si l'autorégulation assure une vérification permanente des contenus, des petits malins adorent y glisser des informations erronées. 
    • > Tous les jeunes font leurs recherches et leurs exposés sur ce site : les enseignants le connaissent pas coeur et reconnaitront tout de suite le copier-coller.
    • > Pour les moins de 13 ans, préférez le site Vikidia ou Wikimini , des encyclopédies participatives adaptées à leur âge et plus centrées sur des thématiques scolaires.

 

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Les 3-7 ans
Modifié le 22/02/2016

Mon enfant joue sur le web, quels sont les points d'attention ?

Mon enfant joue sur le web, quels sont les points d'attention ?

Le jeu est souvent la première activité pratiquée par les enfants sur le web. Des jeux, il y en a de toutes sortes. Des formidables. Et puis les autres : faute de règlementation, les univers enfantins et colorés des portails de jeux cachent parfois des contenus totalement inadaptés aux enfants. Soyez vigileants.

Ils ont le nom d'un site pour enfant, le design et les couleurs d'un site pour enfants mais, côté contenu, tout n'est pas toujours pour les enfants. De quoi s'agit-il il ? Des portails de jeux ! Méfiez-vous,  certains proposent des liens qui peuvent choquer ou effrayer les plus jeunes.
 
De quoi parle-t-on ?
Des sites qui rassemblent des jeux et des activités classées par catégories (éveil, aventure, adresse, logique...)
 
A quoi faut-il faire attention ? 

  • - Les portails de jeux rassemblent souvent des jeux de toutes catégories et pour tout public. A côté de rubriques intitulées Eveil, Coloriage, Maquillage ou Poupées se trouvent parfois des entrées beaucoup moins enfantines comme Gore, Guerre, Peur ou Sexe. Et les rubriques "Pour enfants" se trouvent souvent juste à côté de celles "Pour adultes" qui mènent à des contenus pornographiques.
  • - Une recherche avec des mots clés très enfantins comme "éveil, coloriage, maquillage, déguisement, princesse..." peuvent mener à ce type de portail
  • - Les jeux ne sont pas classés par âge ou compétences. Assurez-vous que les activités proposées sont adaptées aux capacités de votre enfant.
  • - Ces sites sont envahis de publicités et la règlementation n'est pas la même qu'à la télévision. Une publicité effrayante (pour un film ou un jeu pour adultes) ou inadaptée (site de pari ou de jeux d'argent) peut tout à fait apparaître à côté d'un coloriage pour enfants.

     

Comment s'en protéger ?
 

  • - Un contrôle parental empêchera l'accès aux portails de jeux qui contiennent des contenus préjudiciables pour les enfants
  • -  Si vous êtes avec votre enfgant, vous pouvez alors sélectionner des jeux ou des rubriques de ces sites adaptés
  • - Un bloqueur de publicité permettra à votre enfant de jouer sans être dérangé ou choqué
  • - Et, c'est la base, quelques discussions, explications et moments passés ensemble aideront votre enfant à comprendre ce que sont les différents sites, et à ne pas cliquer n'importe où.
Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Les 3-7 ans
Modifié le 02/10/2014

Mon enfant emprunte ma tablette : est-ce une bonne idée ?

Mon enfant emprunte ma tablette : est-ce une bonne idée ?

Avec les tablettes, Internet à la maison devient tout aussi mobile qu'avec un ordinateur portable. L'intuitivité de ces supports en facilite l'accès aux plus petits, qui peuvent y perdre du temps et se retrouver sur une application inadaptée ou sur le web en un "touch". Quelques précautions s'imposent !

En 2013, l'équipement des foyers en tablettes a explosé. Selon l'étude Junior connect de 2014, 46% des foyers avec enfants en possèdent au moins une et 80% des moins de 7 ans empruntent régulièrement la tablette ou le smartphone de leurs parents. Même si 75% d'entre eux utilisent la tablette pour jouer via des applications, elle devient aussi le support privilégié des enfants pour surfer.

Un écran pour plusieurs usages !

La tablette rassemble en un même support la possibilité d'accéder à une multitude d'usages : jeux, consultation de sites, télévision, vidéos, appareils photos... autant de pratiques qui nécessitent un accompagnement spécifique et qui ne sont pas adaptées à tous les âges.

  • - Préférez les applications qui favorisent  des interactions  "intelligentes".  De nombreuses applications permettent à l'enfant, en étant actif, de développer des compétences. Attention en revanche à l"hyper-interactivité et aux resssources qui incitent à des actions répétitives et compulsives : à la longue elles peuvent énerver et isoler les enfants.
  • - Ne boudez pas pour autant les activités dites "passives".  Se poser un instant pour regarder un beau dessin animé, écouter une chanson, regarder une vidéo... autant de pratiques non-interactives qui ont la vertu de favoriser la concentration et l'aptitude à regarder et écouter.
  • - Choisissez aussi des activités qui peuvent se faire à plusieurs. Tablette ou pas, les enfants aiment surtout jouer ensemble ou avec leur parents. Pour les autres application, conçues pour une utilisation autonome,  une utilisation partagée  pourra aussi être plus profitable à l’enfant.
  • - Ce n'est pas parce qu'il y arrive que tout est bon pour lui ! Certes, l'intuitivité des interfaces tactiles a transformé les tout petits en pros des écrans et il est impressionnant de voir des bébés manipuler une tablette. Mais est-ce pour autant ce qui leur convient ? Après tout, si un enfant est capable de manger tout un pot de Nutella, cela ne signifie pas que c'est bon pour lui :)

Paramètrer sa tablette

Si vous ne pouvez pas être toujours à côté de l'écran avec votre enfant, un paramétrage permet de resteindre l'accès à des applications ou des contenus web.

- Sur Android, les versions récentes ont un système multicomptes permettant de créer des environnements différents pour chaque membre de la famille. Il existe aussi de nombreuses applications de verrouillage pour bloquer l'accès à certaines applications ou créer un espace dédié aux enfants.
- Sur iPad, il n'est pas possible de créer différents profils. Mais la rubrique Restrictions dans les Réglages/Général, verrouillée par un code, permet de limiter l'accès à des applis, d'autoriser ou non les téléchargements ou les achats inapps, voir même de bloquer certains usages web (vidéo, réseaux sociaux...)

Installer un contrôle parental

A partir du moment où les enfants peuvent accéder au web via la tablette, un contrôle parental est recommandé pour les plus jeunes pour sécuriser leur navigation. Comme sur un ordinateur, il existe de nombreuses solutions de contrôle parental, en mode gratuit pour une protection de base ou payante pour accéder à des options complémentaires ou un paramétrage plus fin.


Les applications de contrôle parental remplacent généralement le navigateur installé (qu'il faudra désactivé) par un navigateur sécurisé pour les enfants, bloquant l'accès aux sites préjudiciables. Certains proposent même des outils de gestion en ligne permettant de définir les horaires d'utilisation de la tablette, de contrôler les contenus autorisés ou interdits et même de recevoir  un rapport quotidien l'activité web de son enfant sur sa boite mail.

Quelques conseils pratiques : 

- Même s'il est tentant de laisser vos enfants prendre la tablette familiale pour surfer dans leur chambre, invitez-les plutôt à  l'utiliser dans une pièce commune.
- Comme les jeux vidéo, les applications ont une classification par âge. Soyez vigilants au moment de les télécharger.
- Sur la tablette ou via  des applications, des timers existent pour aider votre enfant à gérer son temps.
- Choisissez plutôt les applications dans les rubriques Enfants des stores : elles contiennent des protections supplémentaires pour éviter que vos enfants n'accèdent à de l'achat intégré ou au web sans votre accord.
- Désactiver l'accès au navigateur et à certaines applications vous permettra de confier votre tablette à votre enfant en toute sécurité.
Comme sur le web, accompagnez votre enfant dans ses choix et ses découvertes d'applications !

 

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Les 3-7 ans
Modifié le 02/10/2014

Comment le numérique peut aider les enfants à grandir ?

Comment le numérique peut aider les enfants à grandir ?

En mars 2013, l'Académie des sciences a rendu son avis sur l'exposition des enfants aux écrans et a donné à réfléchir quant aux règles jusqu'alors partagées par les principaux spécialistes. La règle du "pas d'écran avant 3 ans" est notamment  remise en question par l'arrivée des tablettes. La question n'est pas tant celles des écrans que de leurs usages : quelles activités numériques, quelles interactivités pour quel âge ? Le numérique peut participer à l'éveil des enfants mais pas n'importe comment. Eclairage !


En matière d'âge minimal pour accéder au numériques, les avis divergent. La coordination main-souris se faisant vers 3 ou 4 ans, et les enfants de moins de 2 ans étant souvent capable de manipuler un écran tactile à quel âge leur proposer une initiation ? Et quid de l'effet de sidération bien connu chez les enfants de moins de 3 ans : est-il moins important quand l'écran est tactile et manipulé ? Ou pas ?

Si tous s'accordent à penser que la manipulation et le relationnel - le jeu et l'amour en bref - sont les modes d'apprentissage à privilégier chez les tous petits, certains prônent une initiation au clavier dès que l'enfant en exprime le désir, tandis que d'autres estiment que mieux vaut attendre qu'il maitrise bien sa langue maternelle et soit en phase d'apprentissage active pour démarrer, soit le début du primaire.

La tablette et les smartphones, si intuitifs, bouleversent ces repères car les compétences motrices ne sont plus un frein à l'accès.
Mais est-ce parce que les enfants peuvent se servir du numérique que ça leur fait du bien ?


Quelques repères :
 

  • - Si un petit de 3-4 ans ne réclame pas d'aller sur Internet, pourquoi le mettre devant l'écran ? En revanche, s'il en exprime un vif désir, on pourra lui montrer des photos de vacances sur Internet, des vidéos enfantines, jouer avec lui à une activité pour son âge, etc.
  • - Qu'un enfant de 2 ans soit capable de manipuler une tablette ne signifie pas que ce soit forcément un outil pour lui ! On pourra s'interroger sur ce qu'il y fait, si cela semble lui apporter quelque chose ou non et dans tous les cas ne pas le laisser seul devant un écran
  • - A partir de 3-4 ans, des applications de qualité peuvent participer à son éveil. Mais même si de nombreuses applications sont conçues pour une utilisation autonome, c’est dans une utilisation partagée que l’application pourra être profitable à l’enfant.
  • - Si c'est interactif, c'est mieux ? Le débat est ouvert. On entend souvent dire que les activités numériques sont plus constructives que le visionnage de la télévision puisqu'elle implique une posture active et non passive. La question est dès lors : de quelle activité/interactivité parle-t-on ? Une activité créative et le fait de cliquer de façon compulsive ne sont pas du même ordre... Tout comme le fait de savoir se concentrer pour s'immerger dans des images et susciter son imaginaire n'est pas comparable à se retrouver dans un état de sidération devant n'importe quelle image...
  • - Un enfant de 5-6 ans pourra jouer de façon plus autonome sur des sites adaptés : il est en revanche important de l'accompagner et de s'assurer qu’il surfe sur des sites sélectionnés, sous la vigilance d’un adulte.
  • - A partir de 7-8 ans, l'enfant peut apprendre à chercher une information sur des annuaires, des moteurs de recherche, des encyclopédies en ligne, adapté à son âge et à son niveau de vocabulaire. Il apprend ainsi à structurer sa recherche, forger son esprit critique et ouvrir son horizon.
     
  • Un pré-ado qui aura été préalablement initié par ses parents pourra naviguer seul dans une pièce commune, dans le cadre de règles précises en matière d'usages et de plages horaires autorisés, et l’aide du contrôle parental.
  •  Plus tard, la question de la gestion du temps continuera à se poser, notamment pour ceux qui jouent aux jeux en ligne ou ont tendance à ne pas savoir éteindre leur ordinateur.
Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Les 3-7 ans
Modifié le 02/10/2014

Comment surfer en toute sécurité ?

Comment surfer en toute sécurité ?

Internet est le monde de tous les possibles, du pire comme du meilleur. Un monde qui n'a pas été créé pour les enfants et qui ne bénéficie pas encore de réglementation permettant aux parents de répérer les contenus adaptés, comme ilq peuvent le faire sur d'autres médias. Il est donc essentiel d'accompagner les enfants dans leurs premiers pas sur le web.  Tandis que le contrôle parental apporte une réponse logicielle partielle à cette problématique, l'éducation au média reste un élément clé de prévention. L'autonomie, cela se prépare...


S'il convient d'établir une relation de confiance avec son enfant, et surtout ne pas reporter sur lui les peurs que l'on peut avoir d'Internet en raison d'une méconnaissance de ce média (que tous les parents ne maîtrisent pas)  quelques précautions de base s'imposent lorsque l'on introduit Internet à la maison.

Les tablettes deviennent aussi un nouvel outil d'accès à Internet. Leur mobilité permet aux enfants de s'isoler dans leur chambre comme il le ferait avec un ordinateur portable et leur intuitivité rend tout à coup Internet accessible aux plus petits en un tap sur l'écran.

L'une des craintes que l'on peut avoir, en tant que parent, est qu'au fil du surf son enfant soit confronté à des images choquantes pour son âge. Des mesures techniques existent (voir ci-dessous) pour limiter les risques. Au cas où,  il est également important de prévenir l'enfant que ce type de chose peut arriver et lui apprendre à 'éteindre tout de suite son écran en cas de souci puis d'en parler afin d’éviter d’être trop marqué par ces images ou de culpabiliser. 


En ligne comme ailleurs, enfin, il est sans doute utile de se rappeler que la prise de risques est inhérente au développement de l'enfant. La question n'est donc pas tant d'éviter tous les dangers - ce qui est impossible - mais de faire en sorte de mettre son enfant face à des risques que l'on connaît, qui sont de son âge et qu'on l'aura préparé à gérer. Développer à la fois la maîtrise des usages et la résilience de l'enfant dans le cadre de pratiques accompagnées et sélectionnées, beau défin à relever pour les parents !

 

Quelques règles d'or :

  • - Mettre l'ordinateur dans un espace commun, pas dans la chambre. Pour l'usage de la tablette, même consigne !
  • - Donner des règles quant au temps passé devant les écrans pour éviter les risques d'usages excessifs depuis le départ. Sur les tablettes, des minuteurs existent pour aider les enfants à réguler leur temps.
  • - Créer une session utilisateur spécifique pour chaque membre de la famille : pour les plus petits, un navigateur dédié aux enfants pourra être utilisé
  • - Installer un bon pare-feux pour éviter l'ouverture de fenêtres de type "pop up"
  • - Installer, pour les plus jeunes, un contrôle parental sur leur session à paramétrer en fonction de l'âge des enfants
  • - Les tablettes aussi peuvent être paramétrées pour bloquer ou limiter l'accès certains services et contenus
  • - Proposer à l'enfant, dans ses favoris, une sélection de sites de qualité, sécurisés
  • - Sur la session de votre enfant, remplacez la page d'accueil par défaut du navigateur par un annuaire ou un moteur de recherche jeunesse (voir la question Comment les guider vers les bons contenus ?)
  • - Certaines publicités peuvent effrayer les plus jeunes ou pointer vers des contenus inadaptés : un bloqueur de publicité (ex : AdBlock sur Firefox) est idéal pour rendre certains sites de nouveau fréquentable
  • - Accompagnez-les lors de leurs premières utilisations de nouveaux sites et services
  • - Parlez ensemble de ce qu'ils ont fait, vu, ressentis en ligne
Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Les 3-7 ans
Modifié le 02/10/2014
Vidéos: 

Génération Y

Génération Y

Génération Y

Décryptage de la Génération Y à travers cette vidéo réalisée par Adesias.

LIENS
Et aussi sur le site
Et ailleurs sur le net

- www.education.gouv.fr : le site du Ministère de l'Education Nationale propose un espace dédié sur son site aux différents dispositifs de protection des mineurs sur Internet mis en place dans le cadre scolaire

- www.cemea.asso.fr : l'espace thématique dédié aux Enfants, Ecrans, Jeunes et Médias 

- www.clemi.org : Le Centre de Liaison de l'Enseignement et des Médias d'Information

- www.curiosphere.tv : La chaîne éducation de France Télévision

http://www.histoire-image.org/

http://www.ina.fr/ : le site de l'Institut National de l'Audiovisuel sur lequel vous pourrez voir et revoir toutes les archives audiovisuelles françaises