DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

A-t-il vraiment autant d'amis ?

A-t-il vraiment autant d'amis ?

Si chaque membre d'un réseau social a en moyenne 70 amis, il n'y a pas plus de 5 personnes communes entre l'ensemble des Internautes Français !

Vous avez sans doute déjà reçu des invitations à devenir l'"ami" de quelqu'un possédant un profil sur un réseau social. C'est normal, la cooptation par invitation est le principal mode de recrutement de ces sites. Ami ? Sur les réseaux sociaux, un ami est une personne avec qui l'on partage l'accès à son profil. Ces plateformes incitent à augmenter en permanence son nombre d'amis afin : il est ainsi très facile d'inviter en quelques clics l'ensemble de son carnet d'adresse à être son "ami", et le système ne cesse de suggérer aux utilisateurs des amis potentiel à inviter.

T'as combien d'amis? C'est la question à la mode dans les cours de récréation, et à travers laquelle on ne peut échapper sur son écran, puisque le nombre d'amis est affiché partout sur les profils, de façon très visible. de sorte que pour se sentir populaire, les jeunes ont tendance à inviter n'importe qui pour avoir le plus d'amis possibles. C'est la chasse aux amis qui ne va pas sans quelques problèmes, car dans cette course effrénée on oublie généralement de se poser les bonnes questions....
T'as combien d'amis ? 10, 20, 70, 150 ? Avant de les compter, il convient de se poser la question de qui sont ces personnes ? De ce que l'on a envie de partager avec elles ? A quels types d'information on donne accès en l'incluant parmi son cercle d'amis.

L'une des conséquence des réseaux sociaux, est en particulier le fait que, là où dans la vraie vie on entretient des relations dans des cercles distincts ayant chacun leur code, sur le réseau tout les cercles sont souvent confondus. dans la vie réelle, personne ne partage les mêmes informations avec ses amis, ses connaissances, ses parents, ses collègues ou encore des inconnus. On n'adhère pas non plus à un groupe, à une association ou à un parti sans s'informer réellement au préalable . Et pourtant, ces pratiques sont monnaie courante sur les réseaux sociaux...


Conseis clés
• Prendre le temps de s'assurer que les jeunes maîtrisent les outils mis à leur disposition sur ces sites : les options associées à leur profil permettent de ne pas donner toutes leurs informations à tout le monde, ou de cibler la diffusion de leurs activités à certains membres choisis de leurs réseaux seulement.
• Leur apprendre à sélectionner les groupes auxquels ils souhaitent appartenir. Ou pas. Rien de très grave à adhérer au groupe de ceux "qui font tomber les tartines du côté de la confiture". Fréquenter des "adeptes du moins de 40 kilos pour 1m70" peut le devenir.
• Discuter avec eux de ce que signifie le fait d'être ami avec quelqu'un. Dans la vraie vie ? Sur Internet ?
• Ne pas accepter pas d'être ami avec ses enfants et expliquer leur pourquoi. Une bonne occasion de parler de leur droit au respect de leur intimité.

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Réseaux sociaux
Modifié le 17/05/2009