DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Que faire en cas d’usurpation d’identité ?

Que faire en cas d’usurpation d’identité ?

L'un des majeurs problèmes sur la toile est d'ordre temporel : les données mises en ligne aujourd'hui laissent des traces pour des années. Le point pose déjà fortement question pour les données que les jeunes mettent volontairement à disposition de la planète entière sans bien mesurer leurs impacts sur leur vie dans 10, 20, 30 ans. En cas d'usurpation, ce sont les mots d'un autre que l'on retrouve dans sa propre bouche à des années de distance... D'où l'importance de développer des réflexes de responsabilité et prudence dans la gestion quotidienne de ses données personnelles.


En cas d’usurpation d’identité
• Demandez aux groupes d’amis, de discussion… d’effacer les messages préjudiciables qui n’émanent pas de vous
• Signalez le problème aux fournisseurs de service Internet où vous avez rencontré ce problème
• Supprimez vos comptes, profils, adresses de messagerie
• Portez plainte contre X auprès des services de police


Pour éviter que cela ne se produise
• C’est le minimum : évitez de choisir un mot de passe trop évident, comme votre date de naissance, les suites des types 1234, etc.
• Il faut le savoir : les comptes de messageries gratuits sont plus susceptibles que ceux des fournisseurs d’accès à Internet payant d’être piratés. C’est du moins ce que l’on constate en ce moment. Préférer une adresse mail du second type, si vous en avez une pour les comptes qui vous semblent les plus importants, notamment ceux qui impliquent des transactions financières.
• Lorsque vous remplissez un formulaire, ne cochez pas les cases autorisant l’exploitation de vos données personnelles
• Les navigateurs proposent en général des filtres anti-hameçonnage pour se protéger des usurpations. Renseignez-vous !
• Vous pouvez effacer de temps à autre les cookies de votre ordinateur

Voir les autres questions de la catégorie: 
RISQUES - Usurpation d'identité
Modifié le 07/03/2009