Safer Internet Day
DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Harcèlement en ligne, pressions psychologiques

Harcèlement en ligne, pressions psychologiques

Nouveau mode de harcèlement né des nouvelles technologies, le harcèlement en ligne - ou cyber harcèlement - fait de plus en plus parler de lui. Rien de nouveau par rapport au harcèlement traditionnel et autre envoi de lettres anonymes par la poste ? Pas vraiment en terme de principe et de conséquence, sinon que les outils virtuels facilitent considérablement la prise de contact avec la « proie ».

Questions: 

Sexting, ce qu'il faut savoir

Sexting, que faut-il savoir ?

Le sexting, terme anglais formé à partir de sex et de texting, est à l'origine l'acte d'envoyer électroniquement des textes ou des photographies sexuellement explicites, surtout d'un téléphone portable à un autre. Si cette activité, qui concerne aujourd'hui aussi et surtout l'envoi d'images ou vidéos sexuellement explicites par les réseaux sociaux, chats et blogs peut être menée à des fins identitaires ou amoureuses, elle est également souvent liée à des phénomènes de provocation sexuelles, de moqueries, diffusion abusive, voire de chantage.

Les cas les plus fréquents de sexting parmi les adolescents sont les cas où un jeune échange des images ou vidéos dévoilant son intimité avec son petit copain, sa petite copine comme preuve de son amour, ou suite à une demande qu'il ne sait refuser (si tu m'aimes, montre-moi...).
Parmi les autres pratiques communes, on citera le phénomène des dedipix (voir article), l'envoie de textos assez crus, et la mise en ligne d'images explicitement sexuelles sur les réseaux sociaux.

L'exposition de son corps à l'adolescente ne date pas d'hier et n'est pas forcément un problème en soi. Dans la plupart des cas, il s'agit pour les adolescents de s'assurer de l'approbation, l'admiration de l'autre (phénomènes de reconnaissance et réassurance) et en rapport à un corps qui se dessine, se transforme et pose souvent question.
Malheureusement, le sexting, avec les commentaires graveleux ou négatifs qu'il peut susciter, aboutit exactement à l'effet inverse. Portant sur des jeunes qui sont déjà en questionnement, peu surs d'eux, il peut dès lors engendrer de réels problèmes psychologiques /identitaires.

Le sexting est souvent lié à une confusion des genres entre la nudité et la sexualité, dans les cas où la nudité est considérée négativement, à travers des tabous.
Il est intéressant à ce propos de noter que le sexting est né et continue à fleurir davantage dans les pays anglo-saxons à culture puritaine. Aux Etats Unis, selon une toute dernière étude ds Ohaio, 20% des ados de 17 ans pratiquent le sexting. Il est particulièrement fort aux UK et dans les pays scandinaves selon insafe. Au danemark, les deux tiers des appels à la ligne d'écoutes concernent soit le sexting, soit les relations amoureuses en ligne.

Eukidsonline 2011 : 14% des 9_16 ont vu durant les 12 derniers mois des images à caractères sesxuelles. Taux ++ élevés parmi les plus âgés de ce groupe d'âge.
15% des 11-16 ont reçu des images à caractère sexuel

A noter que le sexting est également très pratiqués par les adultes, où il prend la forme de textos/messages coquins dans les couples établis, ou ceux qui se forment via les sites de rencontre en ligne.

Se différencie du harcèlement - avec lequel il est souvent confondu - de par le fait qu'il ne s'agit pas d'un acte répétitif, sciemment destiné à causer du tort
Les risques associés

1) MOqueries, commentaires > Plus faciles, fréquents à travers le filtre de l'écran et pseudos > effet inverse de la recherche de reconnaissance /réassurance

2) Diffusion > éternel problème de la non maitrise des images mises en ligne : diffusion puissante, rapide, impossible à contrôle, avec traces à long termes. Le meilleur ami qui réexpédie ou rend publiques des fichiers privés...

3) e-Réputation > au moment où l'adoslescent construit son identité (en ligne et ailleurs), fort risque de sur-sexualisation + réputation sulfureuse.
Aujourd'hui, une "fille facile" n'est plus une fiche qui couche ou embrasse, c'est une fille qui se laisse voir en ligne. Idem pour les garçons.
Aux UK, fort phénomènes d'ostracisme / blacklisting> trouvent plus de copains

4) chantage, engrenage
C'est l'actu fr.

5) impact sur les relations amoureuses et conception relations sexuelles

Les conseils

Education > Pour les parents
- Le meilleur moyen : s'assurer de transmettre très tort des valeurs fortes (mon corps m'appartient, mon intimité est sacré, je ne montre pas mes fesses à la terre entière, un corps nu est naturel / une position sexuelle c'est autre chose, le sex c'est affaire d'amour pas de technique, les filles ça se respecte, la violence et la vulgarité c'est moche...)
- Ouverture = plus sex et nudité sont tabous, plus les risques sont forts et moins les ados peuvent en parler si souci > education à la sexualité intégrant les problématiques en ligne
- exemplarité = ne publiez pas des photos de vos enfants nus
Prévention
- ne Jamais publier d'images de ce type ni la diffuser si c'est celle de qq d'autre. Un fichier intime, c'est sacré (mais se moquent du conseil)
- si le font, se poser fortement la question de la fiabilité de la personne à qui on envoie
- anonymiser les photos > une poitrine sans la tête est plus difficile à reconnaitre (mais tags)
- paramétrer ses comptes (mais le meilleur ami peur devenir le pire ami)
- se googler régulièrement. Et si image traire réagir vite pour la faire supprimer
- l'idéal serait - et tout le monde cherche ça - des logiciels d'autodestruction simple de fichiers. MAis y'a pas
Si arrive

- Faire passe message que le web n'est pas un espace de non-droit, et que des lois existent, qui les protègent.Le pire pour un adolescent qui vit une situation difficile lié au sexting et se trouve devant le mur du silence car ne peut en parler (sex oblige) autour de lui est de retrouver dans une situation d'impotence. Peut rien faire. flippe.

Ce que dit la loi > droit à l'image + interdiction de publier des images porno/sexuelle de mineurs
Ce qui existe pour la faire respecter >
1) possibilité sur tous les sites de faire un signalement et demander le retrait des images/vidéos sous 48 heures
Si ca ne marche pas, contacter la CNIL
2) possibilité de porter plainte au commissariat le plus proche en apportant des copies d'écran/messages, etc
3 helpline de notre programme Safer Internet France = Netecoute
4) si mise en ligne sur des sites porno > signalement à Point de contact

Modifié le 06/11/2012

Harcèlement à l'école, qu'en est-il ?

Harcèlement à l'école, qu'en est-il ?

Les assises du ministère de l’éducation nationale dédiées à ce sujet ont mis en mai 2011 en lumière le fait qu’un élève sur dix serait victime de harcèlement scolaire, selon une enquête menée au niveau national. Bien évidemment, ce qui est nouveau par rapport aux "têtes de turcs d'antan", ce sont les nouveaux modes de harcèlements en ligne. Ces nouvelles formes de harcèlement représenteraient globalement dans la vie des jeunes (à l'école et ailleurs) environ 20% des cas rapportés, selon une étude Eukidonline publiée fin 2010.

Un enfant sur dix victimes de harcèlement à l'école : les résultats du ministères concordent avec les résultats du rapport publié le 29 Mars et rédigé par l'Observatoire international de la violence à l'école auprès de 12 326 élèves de classes élémentaires (CE2, CM1, CM2) dans plus de 150 établissements français.

Résultats clés de ces rapports :
> Si 89% des enfants se sentent bien à l'école, 10% déclarent y subir un harcèlement physique ou verbal.
> Parmi ceux-ci 6,9% disent avoir souffert de bagarres et 18% avoir déjà été forcé de se déshabiller par un camarade.
> Les autres cas de harcèlement concernent les moqueries, d’autres types d’humiliations quotidiennes, et les vols de goûter
> Les cas de cyber harcèlement seraient nombreux et véhiculés essentiellement par les réseaux sociaux et les SMS. Si tous les experts présents s’accordent à dire que les cas de harcèlement virtuels se sont multipliés ces dernières années, aucun chiffre précis permettant de quantifier le phénomène n’est donné dans ces études.
> L’étude européenne Eukidonline (2010) indique de son côté que les cas de harcèlement en ligne, en France, représenteraient moins du quart des problèmes ( 27% des jeunes déclarent avoir été victimes de harcèlement en face to face sur les 12 derniers mois – 6% de harcèlement en ligne). Ces chiffres portent sur l’expérience de l’enfant à l’école et hors école.

Mise à l'écart, baisse de l'estime de soi et dépressions, chute des résultats scolaires voire déscolarisation... les conséquences de ces humiliations quotidiennes sont bien connues.

Voir les autres questions de la catégorie: 
Harcèlement en ligne, pressions psychologiques
Modifié le 12/09/2011

Qu'est-ce que le cyber-harcèlement ?

Qu'est-ce que le cyber-harcèlement ?

Nouveau mode de harcèlement né des nouvelles technologies, le cyber-harcèlement fait de plus en plus parler de lui. Ce phénomène, qui n’est autre qu’une forme d'agression se concrétise par la réception répétée de messages par SMS ou sur le Net (MSN, e-mail, réseaux sociaux.)

Dans les cas de harcèlement en ligne, un enfant reçoit ainsi un cumul de messages anonymes provenant de différentes sources, sur ses différents médias, typiquement son téléphone mobile, sa messagerie internet, son blog...

Ces messages tournent généralement autour de la menace, de l’intimidation, des insultes ou du chantage et sont parfois accompagnés de mesures d’ostracisme à l’école ou autres lieux de socialisation. Parfois, les auteurs de ces messages demandent de l'argent pour que cesse la situation, exigent une rencontre ou la communication d'informations privées.

Rien de nouveau par rapport au harcèlement traditionnel et autre envoi de lettres anonymes par la poste ?

Pas vraiment en terme de principe et de conséquence, sinon que les outils virtuels facilitent considérablement la prise de contact avec la « proie ». Pour faire face à ce phénomène, il est important d’impliquer tous ses acteurs : la victime bien sûr, mais aussi les auteurs, les spectateurs, les parents et les écoles. Tout d’abord pour qu’ils soient au courant de son existence et mesurent à quel point, pour être virtuel, il n’en est pas moins souvent déstabilisant. Et pour qu’ils puissent agir pour le prévenir et le gérer au mieux le cas échéant.

 

Quelques conseils : 

• Apprendre à l’enfant à ne pas donner son numéro de téléphone à tout va

• L'informer à titre préventif de ce phénomène, l’inciter à en parler s'il advenait, et éviter qu’il ne participe, de près ou de loin au harcèlement d’un camarade

• Etre attentif à déceler les signes d'un harcèlement : peur d'aller en classe, angoisse face à l'écran, repli sur soi, etc. En cas de harcèlement :

• Inviter le jeune à parler, sans dramatiser

• Clairement lui indiquer qu'il n'est en rien coupable

• L'inviter à ne pas répondre aux messages de ses harceleurs

• Sauvegarder tous les messages reçus

• Si les messages arrivent par SMS changer de numéro et se mettre sur liste rouge

• Contacter et prévenir le réseau social de l’enfant (école, clubs sportifs, grands-parents…)

• Informer le Fournisseur d'Accès à Internet et/ ou l'opérateur mobile

• Si le harcèlement persiste et dans les cas sérieux, la police peut être avertie A cette fin des «preuves» sont toutefois nécessaires pour que celle-ci puisse mener son enquête. C’est pourquoi vos enfants doivent, au cas-où, apprendre à sauvegarder les messages problématiques.

Voir les autres questions de la catégorie: 
Harcèlement en ligne, pressions psychologiques
Modifié le 29/07/2010

Que faire pour que cela s'arrête ?

Que faire pour que cela s'arrête ?

Le plus grand problème avec le harcèlement, comme pour d’autres formes de violence, c’est que bien souvent ses victimes en ont honte et n’en parlent pas. Certains signes peuvent cependant vous alerter : si votre enfant refuse d’aller à l’école, cesse soudainement de vouloir utiliser l’ordinateur ou son portable, il se peut qu’il se passe quelque chose de ce type.

Le plus important est donc d'en parler.

Votre enfant vous a fait confiance et vous a raconté ses soucis ? Prenez-le au sérieux mais restez calme, même si les messages qu’il vous montre peuvent être choquants. Une certaine distance vis-à-vis des messages reçus peut être utile pour que votre enfant ne les prennent pas trop personnellement : souvent, sous couvert d’anonymat, les harceleurs se permettent des excès qui ne signifient rien d’autre que le plaisir qu’ils éprouvent à passer la ligne rouge. Dans tous les cas, il est essentiel que votre enfant comprenne qu’il n’est en aucun cas responsable de leurs agissements.

• Des messages haineux ? C’est difficile mais le mieux est de ne pas répondre. De cette manière le plaisir du harceleur sera de courte durée.

• Si les messages arrivent sur une boite mail ou par SMS, bloquez leurs expéditeurs comme « indésirable » et créez pour votre enfant une nouvelle adresse E-mail. • Si l’enfant est harcelé sur un chat public, il peut (ou vous pouvez) le signaler au modérateur de ce site. Celui-ci pourra éventuellement bloquer l’expéditeur des messages incriminés. Il en va de même pour les fournisseurs d’accès aux sites web ou les administrateurs des blogs.

• Prévenez les équipes éducatives à l’école, si le phénomène semble provenir de l’établissement scolaire de l’enfant. L’un des signes sera alors les ricanements dans la cours de récréation ou des signes d’ostracismes de la part de ses camarades scolaires.

• Si le harcèlement persiste et dans les cas sérieux, la police peut être avisée. A cette fin des «preuves» sont toutefois nécessaires pour que celle-ci puisse mener son enquête. C’est pourquoi vos enfants doivent, au cas-où, apprendre à sauvegarder une conversation MSN et faire des captures d’écran des sessions de chat ou de photos indésirables. Il est également important de noter la date et l’heure d’envoi/réception des messages problématiques.

Ligne d’écoute Net Ecoute: 0 820 200 000 Des réponses aux questions des jeunes et de leurs parents Du lundi au vendredi de 9h à 19h (0.09 €/mn)

Voir les autres questions de la catégorie: 
Harcèlement en ligne, pressions psychologiques
Modifié le 21/04/2011

Que faire si mon enfant en harcèle un autre ?

Que faire si mon enfant en harcèle un autre ?

Il ne faut pas l’oublier : les cyber-harceleurs d’enfants sont le plus souvent leurs pairs, qui ne réalisent souvent pas à quel point leurs actions sont cause de souffrance. Que faire si votre enfant est mis en cause dans une affaire de ce type ?

• Dites-lui clairement que vous n’acceptez pas ce comportement et exigez qu’il le cesse immédiatement.

• Parlez-lui et demandez-lui pourquoi il a agi ainsi. Il se peut qu’il ait cru faire une bonne blague, une farce de peu de conséquences et ne soit pas conscient du fait que le harcèlement est un acte grave, interdit et passible de sanctions

• Placez votre enfant devant ses responsabilités et essayez de lui faire prendre conscience de la nature de ses actes et des conséquences possibles sur la victime. Vous pouvez par exemple lui demander : « Comment réagirais-tu si cela devait t’arriver ?» ou « Comment crois-tu que X se sente maintenant ? » « Oserais-tu également dire ces choses-là si la personne concernée se trouvait réellement devant toi ?»

• S’il n’agit pas seul mais avec des amis, vous pouvez également en avertir les parents de ces derniers.

• N’hésitez pas à expliquer à votre enfant ce qui est punissable d’un point de vue légal. Envoyer des mails ou des SMS haineux, se faire passer pour quelqu’un d’autre, envoyer la photo de quelqu’un sans sa permission, pirater des ordinateurs, tenir des propos racistes, diffuser des mots de passe… tout ceci est interdit par la loi et peut être puni.

Ligne d’écoute Net Ecoute : 0 820 200 000 Des réponses aux questions des jeunes et de leurs parents Du lundi au vendredi de 9h à 19h (0.09€/ mn)

Voir les autres questions de la catégorie: 
Harcèlement en ligne, pressions psychologiques
Modifié le 21/04/2011
Vidéos: 

Les rumeurs - Agir contre le harcèlement à l'École

Les rumeurs - Agir contre le harcèlement à l'École

Les rumeurs - Agir contre le harcèlement à l'École

Auteur : ©Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

Résumé : Film de sensibilisation sur le harcèlement à l'École.

Les injures - Agir contre le harcèlement à l'École

Les injures - Agir contre le harcèlement à l'École

Les injures - Agir contre le harcèlement à l'École

Auteur : ©Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

Résumé : Film de sensibilisation sur le harcèlement à l'École.

Les claques - Agir contre le harcèlement à l'École

Les claques - Agir contre le harcèlement à l'École

Les claques - Agir contre le harcèlement à l'École

Auteur : ©Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

Résumé : Film de sensibilisation sur le harcèlement à l'École.

SUR LE NET : le cyberharcèlement (FRANCE 24)

SUR LE NET : le cyberharcèlement (FRANCE 24)

sur le net : le cyberharcèlement

SUR LE NET : le cyberharcèlement (FRANCE 24)

LIENS
Et sur le site
Et ailleurs sur le net

Un site en anglais sur le harcèlement et son traitement au Royaume-Uni

L'AFA
Le site de l'Association des Fournisseurs d'Accès et de services à Internet

Clicksafe Des éléments d’informations complémentaires sur le cyber harcèlement pour les parents (site belge)