DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Free To Play (F2P), vraiment gratuit ?

Free To Play (F2P), vraiment gratuit ?

De nombreux jeux vidéo sont proposés en « Free to play » (F2P), par opposition au « Pay to Play ». La différence ? alors que dans le second cas, le joueur paie l’accès au jeu ou un abonnement, dans le F2P, le titre est disponible de façon gratuite, l’éditeur se rémunérant … autrement. Comment ?

Les jeux en Free to Play sont essentiellement des MMO (jeux massivements multijoueurs) en ligne. A l'inverse des MMO à abonnement, ils sont financés par la vente d'objets en jeu, de fonctionnalités ou de services facultatifs.

En pratique, ces jeux sont offerts aux joueurs qui peuvent, ou non, acheter des items pour progresser plus rapidement ou enrichir, voire embellir leur expérience de jeu. Les versions en Free to Play donnent en général accès uniquement à des contenus limités (bas level, fonctionnalités bridées). Qui veut aller plus loin est appelé à payer.

Difficile de résister quand quelques euros permettent d’accéder à un nouveau niveau, nourrir son destrier, récupérer une arme confisquée par un ennemi, exercer de nouveaux pouvoirs ou cumuler des points. Et que les sollicitations se multiplient… Certains jeux se financent également en demandant aux joueurs, en échange de points de "liker " le Facebook de la marque ou de poster des messages sur leurs comptes sur les réseaux sociaux.

 Les joueurs qui se tournent vers ce nouveau mode de consommation sont surtout de nouveaux joueurs, qui n’avaient pas les moyens ou le temps nécessaire pour s’abonner à des MMO classiques. Ou qui hésitaient à s'abonner. Ce sont souvent des joueurs moins passionnés, des amateurs qui acceptent le principe d’achats d’items en cours de partie pour pouvoir réaliser certaines actions.

Résultat ? Le Free to Play attire un nombre croissant de joueurs de type plus amateurs vers les jeux vidéo classiquement réservés aux « Hard Gamers ».

Autre impact de ce modèle économique : la naissance de jeux différents, conçus dès le départ pour inciter le joueur à effecteur ces micro-achats et intégrant des fonctionnalités de marketing viral (et le concept de "frustration").

A noter que certains jeux en ligne sont proposés dans des versions payantses/non et que certains sont lancés en Free to Play  dans leurs versions alpha et bêta puis deviennent payants par la suite.

Quelques exemples parmi tant d’autres les dizaines et dizaines jeux en Free to Play disponibles : Aion, Allods online, Age of Conan , Age of Empire Online, Unchained, Battlefield Heroes, Black Shot, DrakenSang Online, everquest II, GunZ/the duel, Second Life, Le seigneur des anneaux en ligne, World of Tanks

Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Jeux vidéo
Modifié le 07/03/2013