DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

ETUDE PARENTS - Février 2009, e-Enfance / IPSOS

ETUDE PARENTS - Février 2009, e-Enfance / IPSOS

A l’occasion du Safer Internet Day organisé par la Commission Européenne le 10 février 2009, l’association e-Enfance, en partenariat avec l’institut IPSOS, a publié la première étude française exhaustive sur l’attitude des parents face à l’utilisation d’Internet, du mobile et des jeux vidéo. Cette enquête a été réalisée en novembre 2008 sur un échantillon représentatif de la population française auprès des parents d’enfants entre 6 et 18 ans). Il en ressort que moins d'un-tiers des parents (32%) parle systématiquement d'Internet avec leur enfant.

Communication

  • Plus des 2/3 des parents (68%) déclarent ne pas systématiquement parler avec leurs enfants de ce qu’ils font ou voient sur Internet. S’ils sont 47 % à juger qu’il existe des risques, ils pensent que leurs propres enfants n’y sont pas confrontés.
  • 92 % des parents considèrent indispensable ou important une ligne d’assistance téléphonique gratuite pour les conseiller dans l’utilisation d’Internet, du mobile et des jeux vidéo de leurs enfants

Les enfants vont sur Internet dès 6 ans

  • D'après leurs parents, 44 % des 6-8 ans surfent sur Internet et 70 % des moins de 11 ans.
    Heureusement, à ces âges, les enfants semblent souvent accompagnés (avec leurs parents ou avec un frère/une soeur à côté d’eux).
  • Selon leurs parents, seul 1/3 des moins de 11 ans surfe seul.
  • Quant au mobile, 19 % des 9-10 ans en possèdent un
    49 % pour les 11-12 ans, 78% pour les 13-14 ans
    95 % à partir de 15 ans, toujours d’après leurs parents.
  • Ces taux de possession du mobile sont d’ailleurs peu élevés par rapport aux autres pays européens (par exemple, la Belgique où 45 % des enfants de 10 ans et 83 % des enfants de 12 ans en possèdent un).

 Les parents sont confiants dans l’attitude responsable de leurs enfants

  • 53% des parents estime que leur enfant ne court pas de risques sur internet
    78 % des parents estiment que leur enfant ne communiquera pas de données personnelles de façon non protégée (photos, adresse, téléphone, nom..)
    77 % des parents estiment que leur enfant n’aura pas de propositions de la part d’inconnus malintentionnés sur des chats ou forums
    84 % qu’il ne fera pas l’objet d’intimidations ou de chantage. ni sur le téléphone portable
    79 % pensent que leur enfant ne fera pas des vidéos ou des photos privées qu’il mettra ensuite sur Internet
    78 % que leur enfant ne sera pas la cible d’appels téléphoniques se moquant de lui ou voulant l’intimider.

Les  jeux vidéo, source de conflits dans les familles

  • Selon leurs parents, 71 % des enfants jouent aux jeux vidéo sur Internet.
    Parmi eux, un sur cinq joue à des jeux de rôle en réseau type World of Warcraft ou Dofus
    Ce chiffre monte à 31 % chez les garçons
    41 % des parents trouvent que leurs enfants jouent trop longtemps sur leurs consoles, ordinateurs ou mobiles (chiffre qui monte à 52 % pour les parents de garçons)
  • pour environ un quart (24 %) des parents de garçons les jeux vidéo sont un sujet de dispute important au sein de la famille
  • Moins d’un parent de garçons sur deux (47%) estime que leur fils préfère rester en famille ou voir des amis plutôt que de jouer aux jeux vidéo.

Des lacunes dans l’éducation internet des enfants

  • Les parents mettent peu en garde leurs enfants : 43 % des parents reconnaissent ne pas donner systématiquement de règle à leur enfant sur internet
  • 1/3 des parents seulement (32%) parle systématiquement d’internet avec son enfant 
  • 2/3 des parents (66%) ne préviennent pas régulièrement leur enfant qu’il ne faut pas répondre aux messages d’inconnus sur Internet ou le mobile
  • 92 % des parents ne pensent pas systématiquement à dire à leurs enfants que tout n’est pas vrai sur Internet.

Succès des logiciels de contrôle parentalmais méconnaissance des caractéristiques de ces logiciels

  • Plus de la moitié (56 %) des parents a installé un logiciel de contrôle parental (filtrage des sites inappropriés pour les mineurs) sur l’ordinateur familial ou personnel de l’enfant
  • Cependant, 43 % des parents ignorent encore que tous les fournisseurs d’accès à internet proposent un logiciel gratuit.
  • 44 % des parents ne savent pas limiter le contrôle parental aux enfants seulement et l'importance de créer une session pour chaque membre
  •  61 % des parents ne savent pas qu’il est possible de limiter les horaires de connexion avec les logiciels de contrôle parental ou avec le système d’exploitation Vista alors que plus d’un parent sur quatre (26%) demande régulièrement à son enfant de passer sur internet un temps raisonnable et limité
  • Les parents ignorent la possibilité de contrôler les contacts sur MSN/Windows Live alors que 76 % des parents souhaitent pouvoir le faire.
  • En revanche, l’option contrôle parental gratuite qui existe sur le mobile ne connaît pas le même succès : seuls 6 % des parents l’ont activé sur le mobile de leur enfant. Concernant les raisons invoquées pour la non installation, 55% répondent qu’ils ne savaient pas que cela existait et 34% font confiance à leur enfant car ils estiment avoir déjà expliqué les dangers du téléphone portable à leur enfant.
Voir les autres questions de la catégorie: 
BOITE A OUTILS - Etudes
Modifié le 16/06/2009