DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Comment savoir si votre enfant joue vraiment trop ?

Comment déceler la dépendance ?

Pas de panique. Ce n'est pas parce qu'un jeune passe un peu trop de temps à jouer et a du mal à s'arrêter qu'il a un comportement pathologique. La dépendance au jeu vidéo est une pathologie très rare et grave qui ne concerne qu'une infime minorité des jeunes qui peinent à se déconnecter. Dans l'immense majorité des cas, les parents sont confrontés avec les jeux vidéos à un problème moderne d'éducation, comme celui de l'abus de télévision. Apprendre à reconnaître un usage excessif et une pratique pathologique est donc le premier pas.


On considère généralement qu'un jeune a une relation pathologique au jeu à partir du moment où sa pratique des jeux vidéo prend le pas sur ses autres activités et l'isole, qu'il en souffre mais n'arrive pas à changer son comportement. Ce phénomène touche surtout des personnes traversant une période difficile, typiquement l’adolescence, les personnes fragiles, timides ou vulnérables, qui manquent de confiance en elles.

Selon Marc Valleur, qui parle de  dépendance aux jeux vidéos, cette dernière s’explique souvent par une volonté du jeune de s’exprimer, de réussir là où il faillit ou là où il croît faillir dans la vraie vie. S’il subit une pression de ses parents pour être le meilleur, s’il traverse une période difficile où il se sent exclu, abandonné comme c’est souvent le cas dans un divorce …il peut se réfugier dans les jeux vidéos pour se rassurer. Dans le jeu vidéo, les efforts sont en effet récompensés par des résultats, l’équation semble plus juste que dans la vraie vie et le jeune est maître de son destin virtuel ce qui n'est pas toujours le cas dans sa situation réelle.


Comment reconnaître une situation problématique ? Par une accumulation d'indices. Le jeune concerné passe littéralement des heures et des heures à jouer, est agité et irritable lorsqu'il ne joue pas, joue parfois sans autorisation et en cachette, est totalement absorbé pendant son jeu, bâcle ses devoirs pour se ruer sur son ordinateur, manque la classe, a de moins en moins d'amis, va jouer la nuit, ne parle plus ou alors uniquement de jeu, tente régulièrement d'arrêter mais n'y parvient pas, ment pour qu'on le laisse jouer, s'ennerve et tient des discours incohérents pour justifier le temps qu'il passe à jouer, saute des repas. Dans ces cas-là, il est conseillé de demander conseil au médecin de famille, ou de se diriger vers les centres spécialisés dans le traitement de ce type de problème. Un certain nombre de centres d'addictologie proposent des consultations pour les jeux vidéo, les maisons des adolescents traitent également ce type de désordre.


Votre enfant joue trop  ? Conseils clés

  • Interdire purement et simplement le jeu n'est pas  une solution à ce stade
  • En revanche, il est absolument recommandé de limiter les heures de jeux en posant des règles, ou utilisant un système de contrôle parental
  •  Essayer de l'amener à prendre conscience du fait qu'il passe trop de temps en ligne est essentiel. Difficile d'améliorer la situation s'il n'a pas conscience et ne reconnait pas qu'il y a un souci.
  • Lui proposer d'autres activités - lui en faire essayer de nouvelles, l'y accompagner, ne pas hésiter à insister pour qu'il teste au moins une fois
  • Se renseigner sur les jeux qui le captivent, les tester, etc afin de pouvoir en parler avec son enfant. S'il est difficile de réagir en cas de troubles liés à une consommation excessive de jeux vidéo, pour pouvoir amorcer le dialogue et être en mesure d'écouter et d'entendre ce que le jeune à à dire, une méthode efficace est d'être au courant de cet univers.
  • S'il joue en réseau, lui demander de faire partie d'un groupe situé dans le même fuseau horaire : cela évitera les rendez-vous à 4 heures du matin.
  • Essayer de comprendre si quelque chose d'autre ne va pas dans sa vie. Sait-on jamais....
  • Etre attentif en cas d'apparition des signes cités ci-dessus : le plus tôt l'on réagit, le plus simple c'est
  • En cas de signes de dépendance, l’emmener consulter

INFO +

Annuaire des centres de soin publié par le Centre de référence du Jeu excessif


Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Jeux vidéo
Modifié le 07/03/2013