Insafe Inhope Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Comment remplir un formulaire en ligne ?

Comment remplir un formulaire en ligne ?

Internet est devenu le premier média des adolescents et est utilisé de plus en plus massivement par les enfants de plus en plus jeunes. Les jeunes internautes sont particulièrement friands des jeux concours aux lots alléchants, qui permettent aux marques de récupérer des données personnelles pour effectuer un marketing ciblé : le "teen-marketing".

Qu’il s’agisse de participer à ces jeux, d’intervenir sur des sites collaboratifs pour laisser des commentaires, de s’inscrire à une newsletter ou autre, les jeunes sont sollicités pour remplir de nombreux formulaires en ligne. Ce qui peut poser question en terme de protection des données personnelles, et du risque de se retrouver envahi de courriers électroniques non sollicités. D'autant que l'on constate que, pour de nombreux adolescents, la mise sur la place publique de leurs informations personnelles "c'est quoi le problème?"

Conseils clés :
• Expliquer à l’enfant que ses informations personnelles ont une vraie valeur, et méritent d’être protégées
• Se poser systématiquement la question des utilisations qui pourraient être faites par le site des données renseignées dans le formulaire, en prenant notamment en compte la nature de l’organisme/société/insitution à laquelle elles sont transmises
• Saisir uniquement les champs obligatoires (indiqués par des astérisques)
• Etre attentif aux cases (à cocher ou à décocher) qui autorisent le site à transmettre les informations soumises à d’autres partenaires commerciaux
• Créer une adresse électronique ‘’poubelle’’ qui ne servira qu’à ces inscriptions, et sera distincte de l’adresse personnelle qui sert au quotidien. Ceci pour éviter que l’adresse usuelle ne soit polluée par des spams
• Etre conscient que les informations personnelles entrées sur ce type de formulaire sont susceptibles de servir au "teen marketing"

Voir les autres questions de la catégorie: 
Exposition des données > vie privée
Publié le 09/02/2009