DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Chat : points d'attention et conseils pratiques

Chat : points d'attention et conseils pratiques

Il est à peine rentré de l’école qu’il allume son ordinateur ? Il se connecte au chat à travers une messagerie, une application mobile, un réseau social ou un jeu en ligne et discute pendant des heures avec ses « amis », souvent en faisant autre chose en même temps ? Une vie sociale qui mérite quelques conseils.

Points d’attention

  • « Cachés » derrière un pseudo et un écran, les jeunes ont souvent tendance à dire en ligne ce qu’ils ne s’autoriseraient jamais en face à face
  • Combien d’amis perdus et de malentendus suite à de tels propos !
  • Un surnom est vite identifié
  • Etre sans cesse connecté aux autres devient vite une habitude
  • Des entreprises ciblant les jeunes utilisent parfois les chats pour vendre leurs produits
  • Images intempestives ou contacts dérangeants peuvent être mal vécus par les enfants

Conseils pratiques pour chatter prudent

  • Le chat comme les réseaux sociaux n’est pas recommandé avant les années collèges. Patience… promis un jour elle/lui aussi aura 13 ans !
  • Le chat s’accompagne souvent de l’usage d’une webcam, qui permet de voir son interlocuteur. Conseillez à votre enfant de l’utiliser UNIQUEMENT pour communiquer avec des personnes qu’il connait bien et qui ont toute sa confiance…
  • Soyez vigilant sur les rencontres en ligne de votre enfants surtout si elles débouchent sur de vrais rendez-vous. Evitez-les ou assurez-vous qu’il y aille accompagné, dans un lieu public fréquenté.
  • Expliquez-lui qu’un pseudo, s’il peut protéger, peut être aussi utilisé à mauvais escient.
  • BoGosse75 ? Lolita666 ? Le choix d’un pseudo est important pour donner le ton aux échanges.
  • Pas de diffusion d’images suggestives ou ridicules ni de séance de webcam « olé olé ». Elles peuvent être enregistrées et rediffusées un jour.
  • Rester courtois et toujours respecter son interlocuteur : se sont 2 règles qui doivent être connues de votre enfant.
  • Des provocations ? On ne répond pas et on supprime le contact.
  • Remettez en question le mythe de l’anonymat : tout internaute est traçable et peut être retrouvé avec son adresse IP.
  • Tout chatteur est responsable de ses publications. Informez-le !
  • Rappelez à votre enfant qu’il ne doit pas transmettre d’informations sur une tierce personne sans son autorisation.
Voir les autres questions de la catégorie: 
USAGES - Chat
Modifié le 16/05/2014