Safer Internet Day
DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Safer Internet Day 2012 - Présentation

Safer Internet Day 2012 - Présentation

Le Safer Internet Day est le grand événement annuel du programme Safer Internet de la Commission européenne destiné à promouvoir une utilisation plus sûre et plus responsable de l’Internet fixe et mobile chez les jeunes. Cette manifestation est organisée depuis 2005 par le réseau Insafe (www.saferinternet.org), qui coordonne les 30 centres nationaux du programme européen.

 

logo Safer Internet Day 2012

GENERATIONS CONNECTEES

Découvrir Internet ensemble, c'est plus sûr !

 

Safer Internet Day 2012 - Le Clip !

 

Célébré dans plus de 70 pays dans le monde entier, le Safer Internet Day a rapidement dépassé les frontières de l'Europe pour devenir au fil des ans un rendez-vous incontournable en matière d'e-sécurité et d'éducation au média Internet. Cette année, le Safer Internet Day aura lieu le 7 février 2012. En France, comme dans de nombreux autres pays, il se poursuivra pendant tout le mois de février. Dans l'hexagone, le Safer Internet Day est orchestré par Tralalere, opérateur du programme national de sensibilisation Internet Sans Crainte (www.internetsanscrainte.fr)

Vous voulez participer ? Contactez-nous à internetsanscrainte@tralalere.net.

 

Clip de présentation du Safer Internet Day par le réseau insafe - Version anglaise


 

EDITION 2012 DU SAFER INTERNET DAY
Générations Connectées - Découvrir Internet ensemble, c'est plus sûr !

Vie privée, réseaux sociaux, harcèlement, rencontres... chaque année le Safer Internet Day met sur le devant de la scène un thème d'actualité. L'édition 2012, dédiée à l'intergénérationnel, invite tous les citoyens à « découvrir Internet ensemble », pour plus de sécurité.
L'idée ? Mettre en avant l'importance des échanges entre générations dans l'apprentissage numérique pour favoriser la mise en place par les jeunes de pratiques responsables, sures et citoyennes. En effet, contrairement à certains clichés, chacun, de 7 à 77 ans, du mini-geek au grand-père tradi, et en particulier les parents, les enseignants mais aussi les institutions et tous les acteurs de l'Internet peut apporter sa pierre en la matière. Pourvu qu'ils communiquent entre eux sur ces sujets !

Enjeux clés

De façon plus prosaïque, cette édition du SID est l'occasion de rappeler un certain nombre de choses:

• La sécurité sur Internet est l'affaire de tous : enfants, parents/ grands-parents, éducateurs, institutions, société civile et acteurs commerciaux de l'Internet.
• Il n'est pas besoin d'être expert en informatique pour accompagner les jeunes dans leur pratique Internet. L'expérience, la culture, le bon sens, les valeurs, le sens critique sont tout aussi importants.
• Les enfants ont besoin d'être accompagnés dans leur apprentissage d'Internet. Outre des compétences techniques, une utilisation éclairée d'Internet demande à la fois une certaine maturité et des connaissances complexes (saisir comment fonctionne Internet, les différents modèles économiques qui conditionnent les usages, les législations qui s'y appliquent, les enjeux liées aux données personnelles, etc.)
• Les jeunes peuvent toutefois jouer un rôle important dans la promotion d'un Internet plus sûr par la transmission de leurs savoirs propres et des messages de prévention à tous les autres internautes, toutes générations confondues.


Quelques idées reçues

• Les jeunes sont « trop forts » en informatique
Loin de là. Ils connaissent mal la façon dont les systèmes fonctionnent au plan technique et économique et ignorent beaucoup de techniques pour se protéger. D'ailleurs des enfants de tous âges, reconnaissent ne pas avoir forcément les compétences informatiques nécessaires.
• Les ados sont les grands aventuriers du web
Ils seraient plutôt casanier puisque seuls 10% surfent au hasard et plus de la moitié vont toujours sur les mêmes quelques sites *
• Les parents sont démissionnaires
Du tout ! Les deux-tiers considèrent qu'il est de leur devoir de s'occuper des activités de leurs enfants sur Internet. Les parents français sont d'ailleurs parmi les moins permissifs d'Europe.
• Facebook, c'est la chasse-gardée des ados
Si les adolescents y sont presque tous... leurs parents aussi ! Le réseau social compte de plus en plus d'adhérents adultes et les parents de 30 à 50 ans
• Les jeunes passent leur temps à jouer aux jeux vidéo
En fait ce sont plutôt leurs parents ! Les 12-25 représentent seulement 21% des joueurs. L'âge moyen des joueurs étant en France 35.6 ans **
• Les jeunes veulent qu'on les laisse tranquilles sur Internet
Vrai et faux. Ils ne veulent pas être espionnés mais réclament des règles et que l'on « s'occupe d'eux ».

* Fréquence école 2010
**CfK 2010

ENJEUX ET PROBLÉMATIQUE CLÉS


POUR LES ACTEURS DE L'EDUCATION

L'école, les structures d'éducation populaire, les espaces publics numériques, ont bien entendu un rôle majeur à jouer dans l'accompagnement des jeunes sur Internet. Et ce d'autant plus qu'en France l'éducation aux usages responsables de l'Internet fait partie du programme scolaire dans le cadre du B2i, et ce dès l'école primaire.

Enjeux clés
• Beaucoup de jeunes se sont formés tous seuls à Internet, et pense en savoir beaucoup plus que leurs enseignants/éducateurs. Remettre en question cette conviction est souvent un prérequis pour instaurer des échanges.
• L'adulte ne bénéficiant plus d'emblée d'un statut de détenteur de savoir dans le domaine Internet, une nouvelle pédagogie est à imaginer, qui peut privilégier échanges, débats et collaboration entre paires.
• La question de la formation se pose pour certains médiateurs éducatifs

AU SEIN DES FAMILLES

Avec 90% des foyers équipés d'un ordinateur, Internet s'est imposé comme un acteur à part entière de la vie familiale. Un peu à la façon de la télévision. A la différence de taille près que la télévision, à moins qu'elle ne soit dans la chambre des enfants, a toujours eu un statut « public » - on la regarde ensemble, on négocie les programmes, on voit ce que les autres regardent - tandis qu'Internet a dans la majorité des cas un statut privé - on y surfe souvent chacun pour soi dans une relation d'intimité et on en parle peu.
Dès lors, comment concilier la nature particulière de ce média et la nécessité d'éduquer les jeunes à son usage raisonné en réintroduisant des échanges intergénérationnels ?

Enjeux clés
• Afin de promouvoir des échanges intergénérationnels, il est d'abord essentiel que parents et grands-parents s'approprient le champ Internet comme un domaine d'éducation, de communication et de partage comme les autres.
• Leur faire comprendre qu'il n'est pas nécessaire d'être un expert en informatique pour aider leurs enfants et que ce dernier ne sait pas forcément tout en matière d'usage responsable en ligne est un premier pas.
• Nombreux sont ceux qui ne sont pas très à l'aise avec le média. Les aider à mieux connaître et maitriser le média est alors un premier pas pour qu'ils puissent assumer sereinement leur fonction parentale.
• Au sein des familles, identifier les champs de compétence des différents membres de la famille de sorte à ce que chacun puisse apporter ses savoirs aux autres
• Bien utilisé, Internet peut s'avérer un outil très positif pour la création de liens intergénérationnels : apprentissages croisés, activités partagés, communication à distance... Partager ses savoirs, débattre de ses usages entre grands-parents et parents durant le SID est l'occasion de se mobiliser pour la solidarité intergénérationnelle, thème fédérateur de l'Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle 2012.

POUR LES ACTEURS DE L'INTERNET

C'est une évidence : la qualité des expériences en ligne des jeunes est fortement conditionnée par la qualité des sites qu'ils utilisent. Editeurs de sites, de jeux, de services mobiles, la mobilisation des acteurs de l'Internet est un facteur primordial pour la promotion d'un usage responsable de l'Internet. De même, tous les acteurs de la société de l'information ont un rôle décisif à jouer pour que les messages d'information et de prévention soient relayés au plus grand nombre.


Enjeux clés
• Dans le cadre du concours annuel du Meilleur site/contenu en ligne pour enfants, la commissions européenne recommande, en matière de dispositifs intergénérationnels la mise à disposition d'information pour les parents, la validation par ces derniers des inscriptions et création de comptes, leur accord avant direction de jeunes vers des offres ou sites payants.