DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

banniere projet

Réseaux sociaux


Quelques conseils pour mieux maîtriser le numérique


Afin de vous aider à profiter au mieux d'Internet, nous avons regroupé ici quelques informations et conseils qui peuvent vous être utiles. Consultez-les et surtout n'hésitez pas à partager vos avis, trucs et astuces en laissant vos commentaires avisés. Cet espace est le vôtre, exprimez-vous !

RESEAUX SOCIAUX

Paramétrer son compte facebook

Comme nous ne cessons de le dire, sur Facebook, l'essentiel c'est de savoir bien paramétrer son profil. Ceci étant, les paramétrages Facebook ne cessant d'évoluer, nous préférons vous donner ici une idée générale des choses auxquelles être attentif... plutôt qu'être obsolètes avant même de n'avoir eu le temps de nous relire :)

Les points de vigilance (attention, il arrive régulièrement que de nouvelles versions de Facebook modifient vos réglages) :

  • Avez-vous bien lu les conditions et la politique d'utilisation de Facebook ?
    Oui, c'est long, fastidieux et écrit petit ! Mais c'est le ticket d'entrée à payer pour être au courant de ce que vous signez à l'inscription
  • Nous sommes surs que vous avez bien paramétré votre compte ! Au cas où, le mot à chercher est "confidentialité", et l'image est celle d'une petite roulette, type engrenage
  • En ce qui concerne votre nom d'utilsateur, selon ces fameuses conditions d'utilisation, sachez que vous êtes censés donner votre vrai nom. Un certain nombre de personnes défendent en revanche l'idée qu'il vaut mieux au contraire utiliser un pseudo, quitte à ce que les gens qui vous connaissent ne puisse vous retrouver sur le moteur de recherche.
  • L'un des points les plus importants à vérifier est la liste des personnes qui peuvent voir vos futures publications (tous et alors elles sont publiques, à certaines  listes d'amis, à tous les amis...)
  • Idem pour ceux qui peuvent vous retrouver à partir de votre mail ou numéro de téléphone.
  • Décider qui peut publier sur votre journal. Ou pas
  • Sélectionner toutes les options qui vous permettent de savoir lorsque vous avez été taggué, qui a publié sur vous etc. C'est un très bon moyen de mieux gérer sa réputation en ligne.
  • Prendre le temps de se constituer des listes d'amis. Et de les mettre à jour régulièrement (un ami de la liste "vague connaissance" peut devenir "proche", et vice versa)
  • C'est fait ? Bravo!
  • Ce n'est pas fini.... puisque la question de "qu'est-ce que je publie à qui" est à se poser à chaque publication
  • La question : suis-je encore ami avec tous mes amis mérite aussi de se poser régulièrement. Plus l'on est volage, plus ce sera souvent.

Gérer ses amis

C’est quoi un ami à l’ère de Skype, Facebook, Twitter, Youtube, Skyblog...? Quelqu’un qui figure sur sa liste de contacts ? Un inconnu auquel on peut tout dire ? Mais alors, est-on sûr qu’il ne répétera pas ? Un pseudo que l’on aimerait bien rencontrer dans la « vraie vie » un jour ? Une oreille dans le désert informatique ? Tous ces amis-ci sont-ils du même ordre et à traiter de la même façon ? Avouons-le, l’amitié n’a jamais été aussi riche et compliquée !

Essentiellement, la seule réponse à toutes ces questions est… de se poser les bonnes questions. Quel type d’amis est-ce que je souhaite avoir ? Est-ce que je veux « mélanger » tous mes contacts ou créer différents cercles d’amis qui ne se croiseront pas ? Lorsque je publie une photo ou un message, qui doit en être averti ? Si mes parents veulent devenir mes amis, je réponds quoi ? Après, à chacun de choisir sa posture, son crédo et de gérer son profil et ses publications en fonction. Seule règle d’or : ne pas agir en aveugle en imaginant que cela n’aura aucune conséquence.

Conseils clés

• Savoir dire « non » est l’une des compétences clés sur les réseaux ! Non, on peut ne pas vouloir être ami avec quelqu’un. Non, on peut ne pas avoir envie d’accepter que sa photo soit tagguée. Non, on n’a pas à accepter que l’on dise n’importe quoi de soi.

• Se constituer des listes séparées d’amis, avec lesquelles on communiquera différemment : les amis proches, les connaissances, la famille, les camarades de sport, etc.

• Sur les plateformes qui le permettent, réserver l’utilisation de la webcam aux gens que l’on connait bien. Et se rappeler que les images transmises peuvent être enregistrées et diffusées.

• En cas de rendez-vous avec quelqu’un rencontré sur le web, se faire accompagner et aller dans un lieu public fréquenté.

Soigner sa réputation

Pas si simple de gérer son image sur les réseaux sociaux. D’abord parce cela prend du temps et que toutes les fonctionnalités que l’on peut paramétrer ne sont pas forcément accessibles immédiatement sur ces sites, ensuite parce que cela demande des arbitrages complexes. Entre le fait de tout montrer de soi à tout le monde sans se poser plus de questions que cela jusqu’à la première mauvaise surprise, et limiter tous les contacts de sorte à ce qu’il ne serve plus à rien d’être sur un réseau… il y a de nombreuses positions médianes qui demandent à être étudiées !

Même si ce n’est pas le plus drôle, il convient de se pencher un minimum sur les outils de protection de ses données mis à disposition par les réseaux. Dans ce monde où l’illusion de vivre des instants éphémères domine, il convient aussi de ne pas oublier que toute action sur Internet laisse des traces, et qu’il n’existe malheureusement pas encore de bouton « effacer » sur le web

Conseils clés

• Eviter la publication de textes ou d'images dévalorisante de soi et des autres : elles pourraient être utilisées plus tard, par exemple par vos futurs employeurs

• Ne pas accepter de se faire tagger systématiquement

• Utiliser régulièrement des moteurs de recherche pour savoir ce qui est visible de soi sur le net

Ce que Facebook sait de nous

Si vous avez un compte Facebook, cette entreprise a directement accès à des informations très détaillées sur vous et prétend deviner vos croyances religieuses si vous en avez, votre orientation sexuelle, et même votre niveau de bonheur ! Ce sont des informations que vous donnez, sans forcément vous en rendre compte, mais qui peuvent être lourdes de conséquences.

 

Car les contenus que vous likez, les personnes avec lesquelles vous êtes ami, ceux avec lesquels vous avez le plus d’interactions, la quantité et la nature des photos que vous postez, la fréquence et le contenu de vos statuts, le nombre de groupe dont vous êtes membre, les applis auxquelles vous vous connectez par Facebook bref, toutes vos données sont stockées sur des serveurs informatiques. Et même si vous supprimez une photo et qu’elle n’est plus visible sur votre profil, elle reste stockée sur les serveurs de Facebook.

A partir de ces données, des ordinateurs peuvent analyser votre personnalité et vos goûts et en déduire beaucoup de choses sur vous. Ce portrait de vous dressé sans que vous le sachiez sert pour beaucoup de choses, dont le ciblage comportemental qui permet de vendre des espaces publicitaires très prisés, et la mise en place de filtering bubble.

 

Vous n’utilisez pas Facebook ? Cela ne signifie pas que vous passiez tout à fait à travers les mailles du filet. Il y a en effet des boutons Like (et donc des cookies Facebook) sur de très nombreux sites. Par ce biais Facebook collecte des données sur tous les internautes qui visitent ces sites, même ceux qui n’ont rien liké du tout et ont choisi de ne pas avoir de compte Facebook. Pareil pour Twitter, Instagram et autre

 

Ainsi, Facebook se construit une incroyable base de données: 28 millions d’utilisateurs de Facebook en France et 1,44 milliards dans le monde, avec énormément de données sur les  60% des collégiens français qui passent plus d’une heure par jour sur le réseau !

 

CONSEILS CLES :

  • Ne mettez pas trop d’informations sur vous et surtout pas n’importe lesquelles sur les réseaux sociaux : vos vrais amis savent ce que vous aimez, avez-vous besoin de liker un contenu pour leur montrer ?
  • Utilisez en priorité des adresses mails variées plutôt que Facebook pour utiliser des applis et sites.
  • Désactivez la géolocalisation sur votre smartphone
  • Déconnectez-vous quand vous quittez Facebook
  • Supprimez régulièrement votre historique et vos cookies
  • Désinstallez les applications que vous n’utilisez plus.
  • Vous pouvez utiliser une extension comme Disconnect pour bloquer le tracking

 

Pour aller plus loin :

L’épisode 3 de Do Not Track, le webdocumentaire en 7 épisodes interactifs produits par Arte

Un article très complet de Libération sur les informations récupérées par Facebook

Comment Facebook vous espionne même si vous n’avez pas de compte

 

Bien utiliser Twitter

Comme pour tous les réseaux sociaux, il est essentiel de bien paramétrer son compte sur Twitter.

 

GERER LA CONFIDENTIALITE DE VOS TWEETS

 

              • Contrôler qui voit vos Tweets

Pour paramétrer votre compte, cliquer sur l’icône Profil et ensuite sur Paramètres.

Puis aller dans la rubrique « Sécurité et confidentialité » et protégez vos tweets.

Vous pouvez ainsi choisir les personnes qui peuvent suivre votre activité en acceptant ou refusant leur demande. Votre compte Twitter n’est alors plus public (comme le sont la majorité des comptes twitter qui existent) mais privé.

Si vous ne sélectionnez pas cette option n’importe qui pourra voir vos messages et vous suivre.

 

             • Bloquer un utilisateur

Un autre internaute vous suit mais cela vous dérange ? Il vous identifie dans des tweets que vous ne souhaitez pas voir ? Vous pouvez aussi « bloquer » cet utilisateur de façon à l’empêcher de voir vos tweets ou de vous suivre et de façon à ne plus voir les tweets et les notifications qu’il émet. Il ne peut alors plus vous envoyer de messages privés.

La liste des comptes que vous avez bloqués est disponible dans la rubrique « Comptes bloqués » des Paramètres

 

             • Eviter les tweets gênants

Si un de vos followers émet souvent des tweets qui ne vous intéresse pas ou que vous ne souhaitez pas voir ses tweets apparaître dans votre fil, vous pouvez les masquer grâce à la fonction « mute ». Vous ne verrez plus ses tweets, sauf ceux dans lesquels il vous mentionne ou lorsqu’il vous retweete. Vous pouvez également toujours recevoir ses messages privés.

La liste des comptes que vous avez masqués est disponible dans la rubrique « Comptes masqués » des Paramètres

 

             • Vérifier et bloquer l’accès à une application extérieure

Toujours dans les paramètres, allez sur l’onglet Applications des Paramètres pour contrôler les services tiers qui ont accès à votre compte et ainsi à vos données. Vous pouvez leur révoquer l’accès en cliquant sur le bouton prévu à cet effet.

 


LES MESSAGES PRIVES

 

Il est aussi possible d’envoyer des messages privés à l’un de vos abonnés (visibles uniquement par lui).

Ces messages permettent de parler en toute exclusivité à une personne choisie et de préserver une certaine vie privée. Personne d’autre ne peut les voir.

Dans l’icône Profil cliquez sur : Messages privés > nouveau message > tapez le nom du destinataire > envoyer

 

Vous pouvez envoyer des messages uniquement à des personnes qui vous suivent sur Twitter (à vos followers).

Pour empêcher n’importe qui de vous envoyer un message privé, vous pouvez aller dans la rubrique « Sécurité et Confidentialité » de vos paramètres et décocher la case « recevoir des messages privés de n’importe qui » : seuls vos followers pourront vous envoyer des messages privés.

Si vous avez réglé votre profil sur confidentiels afin de sélectionner vos followers, vous pourrez ainsi éviter les messages intempestifs.

 

 

SE PROTEGER FACE AUX SPAMS ET AU HARCELEMENT

 

Un utilisateur envoie de façon massive des tweets inutiles, vous insulte, diffuse des photos de vous sans vous avoir demandé l’autorisation ou vous harcèle ? Vous pouvez le signaler afin que les tweets soient retirés, et pour que son compte soit éventuellement supprimé

    

Si vous voulez faire supprimer un tweet en particulier qui vous injurie, vous pouvez le signaler.

Pour signaler des problèmes comme des cas d’auto-mutilation, d’usurpation d’identité, de copyright, de piratage ou de harcèlement, vous pouvez aussi aller sur cette page : https://support.twitter.com/forms

 

 

SUPPRIMER UN TWEET

 

Il n’est jamais trop tard pour supprimer un message que vous avez publié.

Pour effacer un tweet qui ne vous conviendrait pas, connectez-vous à Twitter puis :

  • Allez sur votre profil
  • Dans votre fil de tweets, identifiez celui que vous désirez supprimer
  • Passer le curseur dessus puis cliquez sur "Supprimer"

Votre tweet a disparu du réseau ! Toutefois, il peut rester des traces de celui-ci dans la recherche pendant quelques temps.

 

 

 

DESACTIVER VOTRE COMPTE

Dans la première rubrique « Compte » la page paramètres, en dessous du bouton Sauvegarder, vous avez un lien pour supprimer votre compte Twitter. Vos données personnelles seront conservées durant les 30 jours suivants puis ensuite supprimées définitivement.

 

Instagram, Snapchat et les autres

INSTAGRAM

Instagram est une application pensée à l’origine pour smartphone uniquement mais désormais accessible depuis n’importe appareil, un ordinateur par exemple. Elle est gratuite et sans publicité.

Le but du service est le partage public de photos et de vidéos. De nombreux filtres sont disponibles pour améliorer les photos qui sont ensuite visibles par tous par défaut.

Nos conseils :

  • Mieux vaut régler son profil sur « privé » : de la sorte, vos photos sont accessibles uniquement pour les utilisateurs que vous avez acceptés comme contacts. Et non plus par n’importe qui surfant sur le Web. Pour savoir comment rendre votre profil Instagram privé, vous pouvez aller ici : http://www.bastienlux.fr/rendre-prive-son-profil-instagram/
  • Attention au droit à l’image ! Vous ne pouvez pas publier de photos d’une personne, même si c’est votre ami ou un membre de votre famille, sans son autorisation explicite, et même, s’il est mineur, sans l’autorisation de ses parents.

 

SNAPCHAT

Cette application permet de partager des « snap », des photos ou des vidéos qui s'auto-détruisent au bout d’un temps court déterminé à l’envoi (10 secondes max) : soit on les rend accessible à tous ses contacts, soir on les envoie à un contact en particulier.

Comme la photo ou la vidéo disparait au bout de quelques secondes, on peut être tenté d’envoyer un peu n’importe quoi : mais attention, le destinataire peut enregistrer l’image et la conserver. De plus, il existe de nombreuses applications qui permettent de sauvegarder les snaps sans que vous n’en soyiez averti ! De fait, cette application n’a d’éphémère que le nom.

Par ailleurs pour l’installer sur votre téléphone, vous devez accepter que l’appli ait accès à tous vos contacts, à toutes les photos, vidéos et musiques stockées sur votre portable, à votre localisation et même au contenu de vos SMS. Un peu inquiétant …

Nos conseils :

  • Avant d’installer Snapchat, réfléchissez bien : est-ce que vous êtes sûr de vouloir donner autant de données personnelles juste pour pouvoir envoyer des photos à vos amis ?
  • Même avec Snapchat, les photos que vous envoyez ne disparaissent jamais vraiment : la personne qui la reçoit peut l’enregistrer sur son téléphone et la diffuser ensuite, et de toute façon l’image reste stockée sur un serveur de Snapchat.

 

PINTEREST

Ce site web permet de partager des photographies trouvées partout sur le Net en les triant selon leur thème. Il permet à ses utilisateurs de partager leurs centres d'intérêt, passions, hobbies, à travers des albums de photographies.

Les photos publiées ou relayées sont publiques, tout le monde peut y avoir accès et les récupérer.

Nos conseils :

  • Ce que vous partagez sera visible de tous, réfléchissez bien avant de poster
  • Là encore, attention au droit à l’image, mais aussi au droit d’auteur : vous ne pouvez pas vous attribuer le mérite d’une image qui n’est pas la vôtre, mentionnez toujours la source de votre photo

 

VINE

Vine est une application de Twitter qui héberge de courtes vidéos de 6 secondes qui tournent en boucle et peuvent être partagées avec leurs abonnés. Mais son téléchargement est INTERDIT AU MOINS DE 17 ANS en raison des clips pornographiques qui s’y trouvent

Nos conseils :

  • Même si la majorité des vidéos sur Vine sont inoffensives et plutôt drôles, il existe également des vidéos qui malgré leur courte durée sont choquantes et peuvent avoir des effets traumatisants : ne cherchez pas à télécharger Vine si vous avez moins de 17 ans
  • Si vous tombez malgré tout sur une vidéo Vine qui vous met mal à l’aise, fermez la fenêtre ou éteignez l’écran de l’ordinateur, et n’hésitez pas à en parler à un adulte si cette vidéo vous a choqué.

 

Information, manipulation. Ne pas croire n’importe quoi mais ne pas se méfier de tout non plus !

Sur Internet, tout le monde peut s’exprimer  et donner sa version des faits. Sur certains sujets où le débat fait rage, il est difficile de savoir quand on se trouve devant une information qui tient de la connaissance ou de la croyance. S’il est important de ne pas croire n’importe quoi, attention aussi à ne pas se méfier de tout ! 

 

Pour certains, il est valorisant de se sentir supérieur à tout le monde en réfutant tout ce qu’on entend et dénichant des manipulations et des complots partout. Le souci est que ce sont ceux-ci qui parlent le plus que l’on entend davantage, et que les autres n’ont pas forcément la motivation ni le temps de reprendre point par point leurs points de vue fantaisiste.

Développer son esprit critique oui mais rester confiant ! On ne saurait trop vous conseiller aussi de ne pas trop vous fier aux adages de type  « il n’y a pas de fumée sans feu » « on ne nous dit pas tout ».

 

Si un parfait inconnu vous dit que la Terre sera envahie par des extra-terrestres ce soir si vous ne mangez pas du gouda violet, le croirez-vous ? Probablement pas, on vous fait confiance J. Et si un ami ou une connaissance vous dit que les médias sont manipulés par une force satanique ? Vous n’y croirez sans doute pas, mais  bon.

Et si, à chaque fois que vous chercher le nom d’un média vous tombez sur un article qui affirme que sa rédaction est sous influence satanique ? Probable, que vous commencerez à avoir des doutes.

Et si une personne se présentant comme experte du numérique vous déconseille une marque d’ordinateur qui n’a pourtant rien à se reprocher ? Là, il y a de fortes chances que vous lui fassiez confiance, et ce même si vous ne connaissez pas la personne.

 

Et c’est bien le problème sur Internet : s’il est parfois facile de démêler le vrai du faux et si certains canulars, certaines fausses infos sont faciles à repérer, il est souvent difficile de connaître la vérité (si tant est qu’elle existe).

                                             

 

Certaines personnes utilisent un vocabulaire technique dans leurs articles et semblent s’y connaître, elles se présentent comme des experts sur leur profil, alors on est tenté de croire leurs propos. Certains individus se rapprochent de nous, et à force d’échanger avec eux sur des forums ou des groupes, on leur fait confiance, et les informations qu’ils nous donneront nous sembleront crédibles.

De plus, une simple supposition, une info non vérifiée, peut être interprétée comme un fait et relayée par de nombreux médias : la rumeur court vite sur le Net. Des infos fausses peuvent être transmises et se diffuser partout sur la Toile : en la trouvant partout, vous serez tenté de la croire véridique.

Mais tout cela peut être faux. Le vocabulaire d’untel, il l’a peut-être trouvé dans un livre, mais rien ne l’empêche de mentir par ailleurs. La personne semble sûre d’elle et elle s’appuie sur des sources extérieures, mais ces sites peuvent être faits par elle-même ou par certains de ses associés. Tel utilisateur nous paraît honnête, mais il peut être payé par une entreprise pour faire de la publicité à un produit. Une rumeur sert toujours quelqu’un.

 

Cependant, il ne faut pas tomber dans la paranoïa : tout ce qu’on trouve sur Internet n’est pas faux, tout le monde n’est pas malintentionné, et on peut trouver quantité d’informations fiables et de personnes réellement expertes dans un domaine.

 

Alors comment vérifier que ce qu’on nous dit est vrai ? Comment savoir que l’info trouvée est correcte et qu’il ne s’agit pas d’une intox ?

 

 

CONSEILS CLES

  • Pensez à croiser systématiquement les sources : consultez d’autres sites parlant du même sujet, et cherchez même des sites ayant des propos à l’opposé.
  • Il y a des chiffres ? Alors demandez-vous d’où ils sortent : si un produit affiche 99% d’efficacité mais que l’enquête a été réalisée par l’entreprise qui le commercialise, on peut remettre en cause ce pourcentage
  • Si deux internautes s’échauffent en débattant d’un sujet et commencent à s’insulter ou à faire des attaques personnelles, ne participez pas et méfiez-vous de leur propos
  • Demandez-vous qui a intérêt à ce qu’une rumeur se propage. Et si une info vous parait peu fiable, ne la relayez pas ou ne la commentez pas, même pour dire qu’elle est fausse : vous ne feriez qu’alimenter la rumeur.
  • Gardez toujours l’esprit critique : n’hésitez pas à vous poser des questions et à poser des questions à vos professeurs si vous avez des doutes.

 

Pour aller plus loin

Un livre que nous vous conseillons vivement :

La démocratie des crédules
Gérald Bronner
PUF 2013