Safer Internet Day
DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

banniere projet

Blog, chat, forum


Quelques conseils pour mieux maîtriser le numérique


Afin de vous aider à profiter au mieux d'Internet, nous avons regroupé ici quelques informations et conseils qui peuvent vous être utiles. Consultez-les et surtout n'hésitez pas à partager vos avis, trucs et astuces en laissant vos commentaires avisés. Cet espace est le vôtre, exprimez-vous !

BLOG, CHAT, FORUM

Savoir faire le tri

Sur les espaces communautaires, tout un chacun peut s’exprimer à sa guise dans la limite du respect de l’autre. C’est là l’une des grandes richesses d’Internet. Et l’un de ses travers si l’on croit tout ce que l’on y lit. Si l’on peut trouver d’excellents conseils et des opinions fort intéressantes, le contraire est également vrai et l’espace est propice à des tentatives de manipulation diverses. D’où l’importance de ne pas croire n’importe quoi.

On sait par exemple que certaines entreprises ciblant les jeunes utilisent des chats, forums pour tenter de vendre indirectement leurs produits. Certains blogueurs acceptent aussi de l'argent pour vanter les services ou produits de sociétés privées.

Conseils clés 

  • Vérifier systématiquement les informations trouvées
  • Chercher à comprendre les motifs de l'auteur, connaître son niveau de compétence sur le sujet traiter etc
  • Etre attentif lorsque l'on vous propose de passer d'un chat public à un chat privé, où les propos échangés le seront sur un mode individuel et donc moins sujets à être contestés par d'autres
  • C'est rare, mais cela existe : se méfier des groupes  idéologiques qui utilisent ces médias pour influencer leur auditoire

 

Les paroles s’envolent, les écrits restent…

L’une des particularités des blogs, chats, et forum est l’utilisation importante de l’écrit, parfois sur le mode de l’anonymat qui donne à son auteur une illusion d’impunité. C'est également vrai d'ailleurs sur les réseaux sociaux de type Facebook ou Twitter à la différence près que les gens s'y expriment plus souvent sous leurs vrais noms. Souvent publiés sans trop réfléchir, les écrits que l’on trouve sur ces plateformes laissent aussi souvent à désirer – non seulement sur la forme – mais sur le fond, parfois un peu pauvre ou un peu limite…

Force est de constater que la ligne rouge est régulièrement franchie en ligne. Propos racistes, d'incitation à la violence, diffamation, atteinte au respect de la vie privée... les auteurs « se lâchent » derrière l'écran de leur ordinateur sans forcément réaliser que, comme dans la presse, ce type de publication est illégale et peut être punie. Insulter un enseignant sur le blog d'un camarade par exemple peut évidemment avoir de graves conséquences. Et le fait d'avoir utilisé un pseudo n'y changera pas grand-chose.

Conseils clés 

  • Formuler ses messages de façon à ce qu'ils soient compréhensibles hors contexte : si c'est une blague, dites-le clairement !
  • Adopter un niveau de langage approprié
  • Pour avoir des messages de qualité, lancer un débat... de qualité !
  • Garder en tête le fait que la plupart des forums conservent les messages publiés pendant longtemps
  • Et que les propos publiés sur des espaces publics (non paramétrés en mode privés) peuvent être référencés par les moteurs de recherche
  • Ne pas s'imaginer qu'un pseudo garantit l'anonymat. En cas de poursuite, la police peut remonter facilement à l'identité des auteurs.
  • Avant de publier un texte, se demander si l'on sera à l'aise dans 10, 20,30 ans en retrouvant ce texte sur Internet
  • Avoir conscience que l'auteur d'un blog est légalement responsable de tout ce qui s'y publie, commentaires compris (d'où l'importance d'exercer une modération éclairée des sites et blogs que l'on anime).

 

Information, manipulation. Ne pas croire n’importe quoi mais ne pas se méfier de tout non plus !

Sur Internet, tout le monde peut s’exprimer  et donner sa version des faits. Sur certains sujets où le débat fait rage, il est difficile de savoir quand on se trouve devant une information qui tient de la connaissance ou de la croyance. S’il est important de ne pas croire n’importe quoi, attention aussi à ne pas se méfier de tout ! 

 

Pour certains, il est valorisant de se sentir supérieur à tout le monde en réfutant tout ce qu’on entend et dénichant des manipulations et des complots partout. Le souci est que ce sont ceux-ci qui parlent le plus que l’on entend davantage, et que les autres n’ont pas forcément la motivation ni le temps de reprendre point par point leurs points de vue fantaisiste.

Développer son esprit critique oui mais rester confiant ! On ne saurait trop vous conseiller aussi de ne pas trop vous fier aux adages de type  « il n’y a pas de fumée sans feu » « on ne nous dit pas tout ».

 

Si un parfait inconnu vous dit que la Terre sera envahie par des extra-terrestres ce soir si vous ne mangez pas du gouda violet, le croirez-vous ? Probablement pas, on vous fait confiance J. Et si un ami ou une connaissance vous dit que les médias sont manipulés par une force satanique ? Vous n’y croirez sans doute pas, mais  bon.

Et si, à chaque fois que vous chercher le nom d’un média vous tombez sur un article qui affirme que sa rédaction est sous influence satanique ? Probable, que vous commencerez à avoir des doutes.

Et si une personne se présentant comme experte du numérique vous déconseille une marque d’ordinateur qui n’a pourtant rien à se reprocher ? Là, il y a de fortes chances que vous lui fassiez confiance, et ce même si vous ne connaissez pas la personne.

 

Et c’est bien le problème sur Internet : s’il est parfois facile de démêler le vrai du faux et si certains canulars, certaines fausses infos sont faciles à repérer, il est souvent difficile de connaître la vérité (si tant est qu’elle existe).

                                             

 

Certaines personnes utilisent un vocabulaire technique dans leurs articles et semblent s’y connaître, elles se présentent comme des experts sur leur profil, alors on est tenté de croire leurs propos. Certains individus se rapprochent de nous, et à force d’échanger avec eux sur des forums ou des groupes, on leur fait confiance, et les informations qu’ils nous donneront nous sembleront crédibles.

De plus, une simple supposition, une info non vérifiée, peut être interprétée comme un fait et relayée par de nombreux médias : la rumeur court vite sur le Net. Des infos fausses peuvent être transmises et se diffuser partout sur la Toile : en la trouvant partout, vous serez tenté de la croire véridique.

Mais tout cela peut être faux. Le vocabulaire d’untel, il l’a peut-être trouvé dans un livre, mais rien ne l’empêche de mentir par ailleurs. La personne semble sûre d’elle et elle s’appuie sur des sources extérieures, mais ces sites peuvent être faits par elle-même ou par certains de ses associés. Tel utilisateur nous paraît honnête, mais il peut être payé par une entreprise pour faire de la publicité à un produit. Une rumeur sert toujours quelqu’un.

 

Cependant, il ne faut pas tomber dans la paranoïa : tout ce qu’on trouve sur Internet n’est pas faux, tout le monde n’est pas malintentionné, et on peut trouver quantité d’informations fiables et de personnes réellement expertes dans un domaine.

 

Alors comment vérifier que ce qu’on nous dit est vrai ? Comment savoir que l’info trouvée est correcte et qu’il ne s’agit pas d’une intox ?

 

 

CONSEILS CLES

  • Pensez à croiser systématiquement les sources : consultez d’autres sites parlant du même sujet, et cherchez même des sites ayant des propos à l’opposé.
  • Il y a des chiffres ? Alors demandez-vous d’où ils sortent : si un produit affiche 99% d’efficacité mais que l’enquête a été réalisée par l’entreprise qui le commercialise, on peut remettre en cause ce pourcentage
  • Si deux internautes s’échauffent en débattant d’un sujet et commencent à s’insulter ou à faire des attaques personnelles, ne participez pas et méfiez-vous de leur propos
  • Demandez-vous qui a intérêt à ce qu’une rumeur se propage. Et si une info vous parait peu fiable, ne la relayez pas ou ne la commentez pas, même pour dire qu’elle est fausse : vous ne feriez qu’alimenter la rumeur.
  • Gardez toujours l’esprit critique : n’hésitez pas à vous poser des questions et à poser des questions à vos professeurs si vous avez des doutes.

 

Pour aller plus loin

Un livre que nous vous conseillons vivement :

La démocratie des crédules
Gérald Bronner
PUF 2013