DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Votre vie numérique… contre une poignée de dollars

Votre vie privée contre 25 dollars ? Voilà ce que propose désormais Google via son prochain programme Screenwise.

Quelques temps après avoir annoncé fin janvier une profonde révision de ses conditions d'utilisation et de sa politique de confidentialité , le géant recherche actuellement un nouveau panel de profils de particuliers visant à observer les mouvements de ses internautes sur la Toile et à comprendre comment ceux-ci utilisent internet au quotidien. En échange, les utilisateurs qui accepteraient d'être observés sur le Net via le programme baptisé Screenwise, se verront proposer une rémunération de 5 dollars en bon d'achat tous les trois mois sur Amazon.
Dévoilée mardi soir sur le blog Search Engine Land, cette initiative soulève déjà la polémique.

En pratique, Screenwise propose aux utilisateurs américains qui disposent déjà d'un compte Google, et qui utilisent le navigateur Chrome, de télécharger une extension qui permettra à la firme californienne de suivre leur navigation sur Internet. Pour se porter volontaire, il suffit d'être âgé de plus de 13 ans ; les mineurs auront besoin d'un consentement parental pour participer au programme. L'extension de traçage pourra être désactivée par ces derniers à tout moment.

Cette nouvelle idée lumineuse met les deux pieds dans le débat sur le non-respect des données privées.
Bien que certains n'aient pas attendu pour mettre leur vie privée à disposition sur la Toile (via les réseaux sociaux, blogs etc...), ce programme pourrait permettre à Google de suivre le comportement des internautes à un niveau de détails bien supérieur à ce qui se fait déjà. En s'appuyant sur celui-ci, le géant pourra non seulement observer quels sont les sites web visités, mais aussi savoir comment ils sont utilisés, allant jusqu'à retracer des comportements tels que la captation du mouvement de la souris, en plus des clics.
Quels sont les moyens pour l'utilisateur de gérer ses informations ? Aucun. L'internaute n'aura aucun contrôle sur les données que Google enregistrera ; le risque pouvant aussi venir d'un vol de celles-ci suite à un piratage par exemple. Affirmant que cette initiative l'aidera à « améliorer ses produits et services », Google ne précise pas non plus comment seront analysées exactement ses données afin d'atteindre ses objectifs.
Google se veut rassurant et explique que le recensement des sites visités restera anonyme. Cependant, il est toutefois possible, pour les plus motivés (et pour gagner plus), de se faire installer un routeur chez soi, qui analysera toutes les connexions et transferts de données du foyer. Un mouchard pas anonyme du tout, cette fois, qui rapportera 100 dollars aux internautes volontaires à l'inscription, puis 20 dollars chaque mois.

Mais quel ado résistera à l'appât de cet argent de poche si facilement gagné ?