DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Vidéos problématiques : le CSA pointe du doigt les sites de partage vidéo

Selon une interview donnée au figaro.fr par Michel Boyon, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), ce sont aujourd'hui les sites de partage vidéo - typiquement Youtube et Dailymotion - qui posent le plus de problème en matière de protection de l'enfance et de contenus choquants, qu'il s'agisse de racisme, d'antisémitisme ou d'atteinte à la dignité de la personne.

Tel est le cas, dans la mesure où ces plateformes ne sont actuellement pas régulées, comme le sont en revanche les plateformes commerciales de vente de vidéo à la demande. Michel Boyon estime donc qu'il " faut organiser une véritable co-régulation, en commençant par renforcer le dispositif de signalement, qui n'est pas assez utilisé », regrette le président. En pratique, cela se traduirait par la création d'une charte engageant les éditeurs et les hébergeurs qui pourraient donner lieu à l'attribution d'un label. A terme, le CSA souhaiterait également être doté d’une capacité répressive. Le Conseil pourrait alors ordonner le retrait de contenus illicites, voire sanctionner les contrevenants. "Pour cela, il faut une loi. Il est hors de question qu'Internet soit une zone de non-droit à l'égard de nos valeurs fondamentales" dit Michel Boyon, qui espère que ce sujet sera abordé lors du prochain G8, programmé en mai.