DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Vers un internet moins américanisé ?

L'ICANN, (Internet Corporation for Assigned Names Numbers), est une organisation de droit privé à but non lucratif chargée de la gestion des noms de domaine sur internet, de l'attribution des adresses IP et des extensions de domaines en « .com », « .net », « .fr »...) pour le monde entier.

En tant que partenariat public-privé, l'ICANN a pour mission de préserver la stabilité opérationnelle d'Internet, de promouvoir la concurrence, d'assurer une représentation globale des communautés Internet.

Elle est gouvernée par un conseil d'administration de composition internationale qui travaille en partenariat avec les entreprises, les organisations et les spécialistes de l'internet pour contribuer à bâtir et maintenir le réseau mondial.

Depuis sa création en 1998 elle est sous tutelle du Département du Commerce Américain puisque créée à son initiative. Cette affiliation qui paraissait logique à l'époque est depuis quelques années très largement controversée. Chaque année, ou lors de chaque assemblée générale, son contrat est remis en question par les membres eux-mêmes.

Alors que le 30 septembre 2009, le contrat avec Washington expire, Viviane Reding, commissaire européenne de la société de l'information souligne l'opportunité de rendre enfin l'ICANN indépendante en créant un tribunal international et un G12 pour la gouvernance d'internet.

Tâche peu évidente compte tenu de la position des Etats-Unis qui, depuis 2006 ne lâchent pas de lest sur cette question.

Un espoir subsiste avec le nouveau gouvernement américain, qui semble plus susceptible vouloir débloquer la situation et d'obtenir enfin une limitation de la suprématie des Etats-Unis sur une partie de la gestion du web. A suivre...