DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Rapport sur l’état d’avancement du numérique en France

La commission européenne publie chaque année un indice sur la société et l’économie numérique (DESI). Elle observe ainsi la digitalisation des pays d’Europe et compare les avancées de chaque pays. Au cours de l’année écoulée, la France a maintenu sa note générale mais a reculé dans le classement.

Pour les auteurs de l’étude, « la France a perdu sa place en terme de connectivité, de capital humain et de services publics numériques ».

 

 

Alors que 71% des foyers ont accès au haut débit fixe en France, la couverture fibre est encore trop faible (45% des ménages contre 71% dans l’Union Européenne).

Le capital humain fait partie des points forts de la France. 81% des Français sont des internautes et 57% d’entre eux possèdent des compétences de base dans le numérique. Mais, la France manque de spécialistes en TIC : « 42% des entreprises, qui ont recruté ou essayé de recruter des spécialistes en TIC en 2015, ont déclaré avoir eu des difficultés à pourvoir les postes ».

La commission européenne rappelle que la France fait des efforts via le « Plan numérique pour l’éducation » mais s’interroge sur l’équation compétences numériques et tension sur le marché.

La France est en deçà de la moyenne européenne concernant l’utilisation d’Internet, et notamment dans l’usage des réseaux sociaux et la lecture de la presse en ligne. L’étude est en fait plus contrastée et notre pays est en revanche très bien classé pour l’utilisation des transactions en ligne.

Enfin, si les services publics ont bien pris le virage du numérique, ils progressent moins vite que les autres pays.

« La France n'a pas de stratégie globale « numérique par défaut » mais elle aurait grand avantage à adopter cette approche pour consolider sa position » conclut la commission. 

 

Aller plus loin : le rapport de la commission européenne