DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Le rapport du Défenseur des droits : «Enfants et écrans : grandir dans le monde numérique»

Le 20 novembre 1989, la France et 192 autres pays ( à l’exception des Etats-Unis et de la Somalie) ont signé la Convention internationale des droits de l’enfant qui énonce que tous les enfants du monde ont des droits. La France en ratifiant cette Convention s’est engagée à en respecter ses principes dans son droit national. La création, en mars 2011, du Défenseur des droits garantit à tous le respect de ses droits et de ses libertés individuelles.

Le Défenseur des droits qui a repris notamment les missions de l’ex Institution du Défenseur des enfants est chargé de défendre et de promouvoir l’intérêt supérieur et les droits de l’enfant avec la Défenseure des enfants, Marie Derain.

A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, chaque 20 novembre, le Défenseur des droits et la Défenseure des enfants remettent un rapport thématique consacré aux droits de l’enfant au Président de la République et aux Présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Le rapport 2012 intitulé « Enfants et écrans : grandir dans le monde numérique » analyse les relations des enfants et des adolescents avec leur ordinateur, leur téléphone portable, leur console de jeux, leur tablette tactile.

Le monde du numérique peut paraître bien virtuel aux adultes mais il est pourtant une réalité quotidienne pour les enfants et les adolescents. Le nomadisme des supports leur permet de faire une utilisation d’Internet loin des parents, souvent dépassés par cette technologie.Porteurs d’un potentiel d’enrichissement social et individuel, facteurs indéniable de lien social et de dépassement des barrières, ces médias sont également des outils éducatifs de connaissances qu’il faut savoir maîtriser et qui ne sont pas sans risques pour les jeunes. Ces outils et leurs utilisations évoluent plus vite que la société et le droit et cela dans un climat de concurrence entre les constructeurs, opérateurs et net-entrepreneurs. Il faut donc penser aux droits des enfants qui sont concernés par les usages du numérique : droit de protéger sa vie privée, droit à l’égalité de traitement fille/garçon, droit d’être protégé contre les violences (harcèlement, pornographie, etc).

Ce rapport propose aux pouvoirs publics 10 recommandations afin que la protection des mineurs dans le monde numérique soit encore plus effective et un engagement de tous : familles, entreprises, pouvoirs publics.

 

Internet Sans Crainte organise dès le 7 février le Safer Internet Day dont le thème :

« On a tous des droits en ligne. Respect ! » met l’accent sur ces problématiques essentiels.

Pour en savoir plus, CLIQUEZ ICI

 

Pour consulter le rapport du Défenseur des droits : CLIQUEZ ICI