DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Peillon lance une nouvelle campagne contre le cyberharcèlement

L'Education nationale s'attaque au cyberharcèlement.
Vincent Peillon présente ce mardi une nouvelle campagne contre le harcelement scolaire qui cible notamment la lutte contre la cyberharcèlement dont le développement préoccupe les autorités.
Parmis les mesures mises en place pour sensibiliser à ce problème qui toucherait environ 1 enfant sur 10 : une campagne télévisée, des dessins animés et un plan de formation des personnels et des ressources en ligne pour conseiller les victimes, les familles et les témoins.
Le cyberharcèlement, qui met à "profit" toutes les technologies auxquelles nous avons quotidiennement accès (du portables aux réseaux sociaux)a entraîné de nouvelles formes de harcèlement dont 40% des élèves disent avoir déjà été victimes. Ce cyberharcèlement peut prendre la forme d'insultes et de moqueries, mais aussi de propagation de rumeurs, de piratage de comptes et d'usurpation d'identité digitale, de publication de photos ou de vidéos de la victime en mauvaise posture...
En septembre 2012, Vincent Peillon avait annoncé la création d'une délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire. "L'Education nationale reconnaît qu'il faut mener une action spécifique contre les violences scolaires, et se dote des moyens de le faire", expliquait-il alors. 
La lutte contre les violences à l'école relève également des assistants de prévention et de sécurité répartis dans les zones les plus sensibles, un nouveau métier créé par M. Peillon à la rentrée 2012.