DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Facebook retire l’option «Rester introuvable»

Alors que Twitter permet désormais à n'importe qui de pouvoir nous envoyer un message privé, Facebook quant à lui enlève à l'utilisateur la possibilité de ne pas être trouvé via le moteur de recherche du réseau.

 

La suppression du paramètre « Qui peut trouver mon journal en cherchant mon nom ? » est désormais définitive pour l'ensemble des utilisateurs de Facebook dans le monde. Ce changement est entré en vigueur le 10 octobre comme l'a signalé le réseau social. 

Pour rappel, ce paramètre permettait aux utilisateurs de signaler à la plate-forme qu'ils ne souhaitaient pas être indexés dans le moteur de recherche interne de Facebook. Par exemple, une recherche sur « Paul Dubois » affichait l'ensemble des Paul Dubois du réseau, sauf ceux ayant activés cette fonctionnalité. Il était pour autant toujours possible de trouver cette personne par d'autres biais tels que le profil de ses amis, ses commentaires laissés sur d'autres mur, les photographies sur lesquelles il était identifié... L'utilité du mécanisme était dès lors réelle, mais extrêmement limitée.

Ce sont d'ailleurs ces subtilités que Facebook met en avant dans son communiqué pour justifier la disparition de ce paramètre : « La portée de ce paramètre était très limitée et n'empêchait personne de trouver d'autres individus sur le site en utilisant d'autres méthodes".

Avec l'arrivée de son moteur interne Graph Search et l'étendue de son périmètre de recherche, Facebook estime qu'il est plus important de gérer manuellement la confidentialité des publications plutôt que d'accorder de l'importance à la façon dont les internautes accèdent à un profil. Celles-ci, à l'exception de la photo de profil, publique par défaut, peuvent encore être cachées aux amis ou aux visiteurs un peu trop curieux. Pour combien de temps encore ?

 

Avant

facebook avant

 

 

Après

facebook après

 

Le réseau social conserve toutefois le paramètre qui permet d'empêcher l'affichage de votre profil après la saisie de votre adresse mail, ou de votre numéro de téléphone.

La possibilité de rester introuvable sur un réseau social dont l'objet même est d'être trouvé n'était de toute évidence qu'un leurre;il n'est jamais bon de laisser croire à quelqu'un que ses données sont protégés quand elles ne le sont pas .

Cette annonce dont sa mise en place a été discrète (Contrairement à l'annonce du réseau, certains utilisateurs n'ont pas reçu de notification leur annonçant cette supression), nous rappelle surtout que Facebook n'est pas une démocratie mais également que l'utilisateur n'est pas le propriétaire de son compte. Rien n'interdit à la société de modifier ce qu'elle entend modifier sur une décision unilatérale, si ce n'est la volonté de garder ses utilisateurs et donc de ne pas trop les brusquer.

Ce cas doit au moins servir à nous rappeler cette vérité : Facebook n'est pas à moi, à moi de prendre garde à ne pas trop m'y sentir comme chez moi.

 

 

Plus d'infos 

Une question sur les réseaux sociaux ? Informez-vous