Insafe Inhope Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Facebook : les parents-espions

Selon une étude menée par la société de sécurité AVG auprès de 4.400 jeunes entre 14 et 17 ans dans 11 pays différents ; 45 % des parents ont accès au compte Facebook de leur enfant à son insu.


L'e-réputation au cœur des préoccupations principales
Selon les chiffres, la plus grande peur de ces parents-espions est le problème de l'e-réputation ; en effet ils redoutent que les échanges de leurs adolescents sur les réseaux sociaux (photos, commentaires, statuts etc. ...) compromettent la vie professionnelle future de leur enfant sur le marché de l'emploi.
La sociologue Laurence Le Douarin, évoque ce paradoxe entre les équipements technologiques actuels qui peuplent nos foyers, permettent une plus grande autonomie de navigation et servent également d'outils très commodes pour surveiller les données informatiques. Ce qui peut, par la suite, provoquer "des tensions sociales entre l'autonomie d'un côté et le contrôle de l'autre".

Aujourd'hui, la crise d'adolescence se vit sur Internet
49% des mères contre 39% pour les pères, ont du mal à accepter que leur progéniture puisse avoir des activités numériques inavouables : sites pornographiques, jeux d'argent en ligne, téléchargement illégal, etc...
C'est dans cette idée de pouvoir observer et donc contrôler ce que font leur enfant, que 92% des parents sont amis avec leurs enfants sur Facebook et 72% connaissent leur mot de passe.


Beaucoup de parents justifient cette attitude comme un outil de contrôle et la peur que leur adolescent échappe à leur autorité.
Bien qu'il soit légitime que les parents s'inquiètent, cette attitude, au départ bienveillante, ne peut réellement aboutir sans le partage essentiel entre l'enfant et l'adulte basée sur l'écoute, la discussion et le partage des connaissances.
De plus, vos ados ne sont pas dupes ! Ils connaissent certaines subtilités et développent des stratégies de contournements.
Michael Stora, qui dirige la cellule psychologique de la radio Skyrock, le sait bien : "Lorsqu'un ado qui tient un blog le montre à ses parents, c'est souvent qu'il en a d'autres beaucoup plus sulfureux..."


Facebook, nouveau « couteau suisse » qu'ils utilisent pour tout, permet aux jeunes de s'émanciper du cercle familial sans quitter la maison. Cet espace aussi intime qu'un journal doit être respecté par les parents. En utilisant les réseaux sociaux, les adolescents font ce qu'ils ont toujours fait : ils se socialisent, partage avec leurs amis, se donnent rendez-vous, apprennent à vivre en société ; en bref : ils construisent leur identité tout simplement.

 

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.