DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Contrôle parental : quel logiciels sont les plus efficaces ? Résultats d’une étude de la Commission européenne.

La Commission européenne publie un rapport contenant les premiers résultats de l’étude d’analyse comparative des outils de contrôle parental pour la protection des enfants en ligne - SIP-Bench II. L'étude a été commandée par la Commission européenne, sous la coordination de l'initiative Europe INNOVA S.à.rl.

Troisième rapports sur les 5 qui seront publiés sur une période de six mois, l‘étude vise à guider les utilisateurs (essentiellement les parents) d'une manière simple et complète au travers des outils actuellement disponibles de contrôle parental pour la protection des mineurs.

L'objectif de cette étude est d'aider les parents à choisir l'outil de contrôle parental qui convient le mieux à leurs besoins. Réalisée au moyen d'une expertise des produits, des outils et des services qui permettent aux utilisateurs de contrôler l'accès des enfants à des contenus choquants en ligne, l’étude SIP-Bench II se compose de 3 cycles d'étalonnage auxquels sera rattachée une liste de classement des meilleurs outils pour aider les parents à mieux paramétrer leurs outils.

Réseaux sociaux et blogs en ligne de mire

84% des outils testés permettent de bloquer l'accès à certains sites Web, cependant ils sont moins efficaces pour filtrer les contenus du web 2.0, tels que les sites de réseaux sociaux ou des blogs.

Multiplication des modes d’accès Internet

L’étude indique que seuls quelques logiciels sur le marché sont capables de filtrer les contenus web accessibles via les téléphones mobiles ou les consoles de jeux, à un moment où 1 enfant sur 4 en Europe se connecte par ces biais.

Certains contenus passent au travers du filtrage

Les outils de contrôle parental sont devenus plus efficace pour bloquer les contenus adultes et autres contenus préjudiciables. Toutefois, les outils sont moins efficaces en ce qui concerne le filtrage de contenus liés au racisme et à la promotion de l’anorexie, du suicide ou de l’automutilation. Bien que les filtres soient plutôt efficaces sur les contenus adultes, les sous-catégories telles que : la violence, la criminalité, le racisme, la drogue, l'automutilation, la criminalité et le jeu échappent, à l’heure actuelle, aux logiciels de contrôle parental.

La Commission européenne précise : « Le projet passera en revue les outils de contrôle parental sur une période de 6 mois jusqu'à la fin des cycles de 2012 et les résultats seront rendus publics. »

code parental

je n'arrive pas à avoir le code parental comment je peux l'avoir merci