DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Consultation publique sur le droit à l'oubli : participez avant le 31mai!

La secrétaire d'Etat à la Prospective et à l'Economie Numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet a lancé, dans le cadre de Place Publique, une consultation publique sur le thème du droit à l'oubli numérique, qui s'inscrit au coeur de la question de la protection de la vie privée.

Le concept du droit à l'oubli est directement lié à la question de la maitrise de notre identité en ligne et à la problématique de la permanence des traces sur Internet. Nous ne cessons en effet de laisser des informations personnelles en navigant et publions souvent sur le web et notamment les réseaux sociaux des informations relevant de notre vie privée sur Internet. Or, qui sait les conséquences pour notre intimité, notre carrière, notre vie personnelle, que pourraient avoir certaines de ces informations publiées sans trop y penser si elles resurgissaient des années plus tard ?

" Sur le web un jour, des traces toujours?" C'est là le fil rouge du Serious Game 2025 exmachina que nous avons développé pour les adolescents et celui du clip télévisé lancé avec la CNIL à l'occasion du Safer Internet Day 2010.

Face à ces préoccupations, est de plus en plus invoqué un droit à l'oubli numérique qui permettrait à chacun d'effacer ses traces sur le web. Un concept qui suscite de nombreux espoirs et débats. Est-il légitime de pouvoir effacer son passé ? Quid du droit de mémoire ? Est-il in fine possible de conjuguer mémoire numérique et maîtrise de son image?

La consultation publique lancée par la secrétaire d'Etat a pour objectif de rendre effectif ce droit à l'oubli numérique. Son objectif est d’aboutir dans les prochains mois à une charte d’engagements collectifs des professionnels du web pour : * Renforcer le respect de la vie privée sur Internet et d’y garantir la confiance de chacun ; * Mieux informer l’internaute de ses droits et faciliter les recours pour les faire valoir.

Etes-vous favorable à la mise en place d'un droit à l'oubli numérique ?
Votez et partagez vos idées avant le 31 mai
Contribuez