DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

L'AFPI publie son bilan 2016 du Point de Contact

                                     

 

L'association française des prestataires de l'Internet publie le bilan 2016 du Point de contact, sa plateforme de signalisation. Le bilan est marqué à la fois par la hausse significative des contenus pédopornographiques (+51% par rapport à 2015) et un nouvel indicateur : la qualification des profils des victimes.

En 2016, la pédopornographie représente, à elle seule, 56% des contenus qualifiés d’illégaux par Point de Contact. 2 victimes sur 5 sont des enfants de moins de 13 ans.
L'augmentation constante des contenus à caractère pédopornographique traités par Point de Contact nécessite une véritable prise de conscience et une implication plus forte de l'industrie et des pouvoirs publics.

"Depuis sa création en 1997, l’AFPI et ses partenaires n’ont cessé de s’engager dans la lutte contre les contenus illicites et pour la protection des mineurs sur Internet. Pourtant, presque vingt ans plus tard, la prolifération des contenus pédopornographiques est plus inquiétante que jamais et pose la question de l'efficacité des politiques et moyens mis en œuvre jusqu'ici. Malgré des résultats concrets, l’action de l’association reste trop peu soutenue alors que la France se hisse au deuxième rang des pays hébergeurs de contenus pédopornographiques en Europe d'après les chiffres du réseau INHOPE. Il y a urgence » explique Anton-Maria Battesti, Président de l’AFPI. 

En savoir plus : l'article complet et le bilan sur le site point de contact.net