Insafe Inhope Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

juillet 2011

Les parents veillent… et surveillent !

Selon une étude publiée ce mois-ci par BullGuard, un éditeur de logiciels d’antivirus et de sécurité, les parents ne sont pas aussi absents qu’on le dit parfois sur Internet ! L’étude, réalisée auprès de 2.000 parents au Royaume Uni révèle que :

• 55% déclarent vérifier les profils de leurs enfants sur les réseaux sociaux

Les enfants préfèrent les sites où l'on apprend des choses !

Selon un sondage en ligne réalisé sur ce site en relation avec le concours du meilleur site pour enfant que nous avons organisé, ce que préfèrent les enfants comme sites, ce sont ceux où l’on s’instruit !
Voici les réponses recueillies auprès de 5428 enfants de 7 à 12 ans à la question : “pour toi, un bon site pour enfants c’est d’abord un site où”
1) Tu apprends des choses > 39%
2) Tu t’amuses > 32%
2) Sans pub > 16%
3) Où on ne t’embête pas > 13%

En revanche, leurs parents… sont plutôt concernés par la sécurité et les loisirs.

PEGI sur smartphones : informez-vous avant d'acheter vos jeux vidéo

Le système de classification PEGI, que l'on retrouve sous formes de pictogrammes indiquant l'âge minimal recommandé et les contenus potentiellement problématiques présent dans les jeux video met à disposition une application gratuite pour smartphone.

 

appli pegi mobile

Facebook active la reconnaissance faciale

Sur Facebook, échanger des photos est l’une des pratiques favorites des internautes. Attention toutefois, désormais Facebook active par défaut un système de reconnaissance faciale sur les photos publiées.

Ados et réseaux sociaux - Etude TNS soffres pour l'Unaf, Action Innocence et la CNIL

Que font-ils sur les réseaux sociaux ? Qu'échangent-ils ? Avec qui ? Leurs pratiques sont-elles toujours « amicales » ? Se sentent-ils protégés ? Quelle place ont pris les réseaux sociaux dans leur vie et celle de leur famille ? Pour répondre à ces questions et aider les parents à jouer leur rôle éducatif, TNS Sofres a réalisé une étude auprès de 1 200 jeunes de 8-17 ans pour l'UNAF, Action Innocence et la CNIL.
Principaux constats de l'étude

La moitié de 8-17 ans sont sur les réseaux sociaux

* 48% des enfants de 8-17 ans sont connectés à un réseau social (Facebook).