DUI Union européenne

Soutenu par l'Union européenne

Les 14-17 dépensent 600 Millions/an sur le web

Selon une étude réalisée en décembre par LH2 pour Kelkoo, l’un d’un sites comparatif d’achat leader en France, auprès d’un échantillon représentatif de 400 adolescents de 14 à 17 ans, ces derniers dépensent en moyenne 34 euros par mois à de dépenses sur Internet, soit plus d’un tiers d’un argent de poche estimé à la somme de 109 euros par mois.

Les produits les plus achetés sont, dans l’ordre : les livres et les DVD (72%), puis les vêtements (57%) et ensuite les jeux vidéos (38%), la musique représentant 33% des achats. Comme quoi, nos adolescents portent leur préférence vers la culture !

Comment payent-ils en ligne alors qu’ils sont mineurs ? Dans 78% des cas, ils utilisent la carte bancaire de leurs parents et dans seulement 3% des cas, des cartes prépayées. Certains de plus de 16 ans ont aussi leur propre carte bancaire. Près d’un quart achètent sans supervision parental et 7% profitent d’Internet pour acheter des produits qu’ils n’ont pas le droit d’acquérir. Enfin, 3% des parents déclarent savoir que leurs adolescents ont déjà utilisé leur carte sans leur autorisation. La plupart du temps cependant (76%), les parents accompagnent leurs enfants et vérifient ces achats.

Font-ils attention ? Au prix, oui. Consommateurs attentifs, les jeunes achèteraient davantage sur Internet pour des raisons économiques (70% des 16-17) parce que c’est moins cher, et seraient 52% à utiliser systématiquement ou de temps à autre un comparateur de prix. Ils sont aussi attentifs à la sécurisation des transactions dans 87% des cas, même si 18% des 16-17 déclarent ne pas savoir comment faire pour vérifier les garanties d’un achat sécurisé.

A savoir en cas de souci : si un mineur achète un produit « d’une valeur importante » sans l’accord de ses parents, ceux-ci peuvent essayer d’obtenir l’annulation de la vente en se tournant vers le service après-vente du site et, si cela n'aboutit pas en s’adressant un service de médiation comme e-litige.com. Dernier recours si aucune solution à l’amiable n'est trouvée : le Tribunal. Si les juges considèrent que l’acte effectué par l’enfant mineur ne relève pas de la vie courante, il y a de grandes chances que les parents obtiennent la nullité de la vente. En revanche, si le mineur a utilisé la carte bancaire de ses parents à leur insu pour acheter en ligne, alors les parents étant seuls responsables de l’utilisation de leur carte bancaire, il leur faudra prouver que leur enfant mineur leur a substitué leur carte bancaire pour effectuer l’achat en ligne. Pas si simple !

 

Source : communiqué de presse Kelkoo